Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Aide à domicile : une expérience de prévention des risques

Des mesures de prévention des risques professionnels à domicile existent (photo d'illustration). © Adobe Stock

Aide à domicile : une expérience de prévention des risques

Comment lutter contre les risques professionnels dans l'aide à domicile ? Une association girondine s'est dotée d'un pôle de prévention pluridisciplinaire.

 

Un risque élevé

 

Le secteur de l'aide à domicile est marqué par un taux de "sinistralité" important : les intervenants y sont soumis aux mêmes risques que les personnels des établissements de santé et médico-sociaux, en particulier pour les troubles musculo-squelettiques (TMS). S'y ajoute le fait de travailler seul(e) dans un environnement – le domicile des bénéficiaires – souvent pas ou peu adapté à l'intervention auprès de personnes dépendantes.

 

Pour pallier ces risques, des recommandations sont faites aux aides à domicile. Mais, "en dépit des conseils et des formations qu'elles suivent, il y a parfois un delta entre la théorie et la réalité des pratiques des salariées sur le terrain", constate Claude Rouby, directrice générale de l'Association de services de soins et d'aides à domicile (Assad) du Nord-Libournais, qui a mis en place un pôle de prévention.

 

Référente sur les risques à domicile

 

"Nous avons pensé qu'il serait intéressant d'avoir une personne référente sur les risques à domicile qui puisse intervenir rapidement lorsqu'une salarié ou un bénéficiaire a un problème", souligne-t-elle.

 

Ce rôle est assuré par une assistante de soins en gérontologie qui a suivi – dans le cadre de la démarche "Aidants-Aidés, une qualité de vie à préserver" mise en œuvre par la caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) Aquitaine – le programme "TMS Pros" de l'assurance maladie, qui vise à identifier et à maîtriser les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS).

 

Prêt de matériel adapté

 

Cette référente travaille en étroite relation avec une ergothérapeute. Ensemble, elles réalisent des diagnostics chez les personnes aidées, à la fois pour évaluer leurs handicaps et/ou leurs pathologies mais aussi pour repérer les situations de travail à risques afin, le cas échéant, de mettre en œuvre des actions de prévention, notamment par l'utilisation de matériel adapté.

 

Toujours dans le cadre du programme "Aidants-Aidés" de la Carsat Aquitaine, l'Assad dispose ainsi d'un stock d'aides techniques (drap de glisse, fauteuil de douche…) que l'association peut prêter aux bénéficiaires à des fins de test avant, s'ils le souhaitent, d'en faire l'acquisition. 

 

L'équipe prévention peut intervenir aussi bien auprès des professionnels que des personnes aidées, notamment pour la formation à l'utilisation de ces outils.

 

Evaluer les troubles cognitifs

 

Enfin, le pôle prévention des risques à domicile de l'Assad comprend également une neuropsychologue à temps partiel, chargée d'évaluer les troubles cognitifs et comportementaux des personnes accompagnées.

 

Son rôle est également d'informer et de soutenir les aidants familiaux et d'accompagner les intervenantes, souvent très démunies face à ces troubles. Le pôle prévention fonctionne ainsi comme un centre de ressources pour l'ensemble des salariés de l'Assad.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers :

 

Les articles :

 

En savoir plus

Programme TMS Pros, sur le site de l'assurance maladie.
Démarche "Aidants-Aidés", sur le site de la Carsat Aquitaine.

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter