Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Educatrice familiale : à la rencontre d'un métier méconnu du travail social

L'éducateur familial travaille en village d'enfants (photo d'illustration) © Adobe Stock

Educatrice familiale : à la rencontre d'un métier méconnu du travail social

AMP de formation, Elodie Le Guillou est éducatrice familiale dans un village d'enfants, en décrochant le diplôme de moniteur-éducateur par la voie de la VAE.

 

Elodie Le Guillou est éducatrice familiale depuis plus de quatre ans au sein d'un village d'enfants d'Action Enfance où vivent, en fratrie, des enfants placés sur décision judiciaire. Aide médico-psychologique (AMP) de formation, elle est devenue monitrice-éducatrice par la voie de la VAE. Interview.

 

 

Comment êtes-vous devenue éducatrice familiale ?

Avant d'entrer au village, j'étais aide médico-psychologique [AMP] dans une maison d'accueil spécialisée [MAS], auprès de personnes atteintes de maladies neurodégénératives. J'avais envie de changer d'environnement professionnel quand j'ai appris que le village d'enfants recrutait.

 

Je suis éducatrice familiale depuis plus de quatre ans et, depuis, j'ai passé le diplôme de moniteur éducateur via la validation des acquis de l'expérience [VAE]. J'ai fait cette démarche par besoin de reconnaissance personnelle, et parce que l'encadrement du village nous encourage à évoluer.

 

Prochainement, je vais changer de poste, toujours sur le village, pour travailler dans un nouveau service dédié aux 16-18 ans, axé sur l'acquisition de l'autonomie pour ces jeunes qui seront bientôt majeurs.

 

Comment définissez-vous votre mission ?

Ma mission est d'offrir à des enfants placés un cadre de vie familial, avec des horaires réguliers, des repères. Chaque maison compte six enfants de tous les âges, plusieurs fratries, c'est donc sportif !

 

Si chaque maison a sa propre vie, je suis en relation constante avec les autres éducateurs du village et nous avons aussi de nombreux temps de supervision, qui représentent un vrai soutien. Je dirais que c'est une fonction qui s'apprend avec l'expérience et qui demande du bon sens afin d'organiser au mieux ce quotidien.

 

Qu'avez-vous découvert avec ce métier ?

Tout d'abord, un très bel outil. Les enfants et leurs éducateurs sont logés dans des maisons confortables, dans un environnement agréable. Il est possible de nouer des relations à l'extérieur avec différents partenaires. Je peux emmener les enfants à la Maison des jeunes, à la médiathèque…

 

J'ai aussi découvert un rythme de travail particulier puisqu'on assure une présence jour et nuit. L'éducateur qui est présent au coucher de l'enfant sera également là à son réveil et, si l'on est seul avec les enfants jusqu'à 14 h, ensuite on travaille à deux éducateurs.

 

L'organisation essaie de concilier l'intérêt de l’enfant et la vie personnelle des éducateurs, avec une alternance de quelques jours de travail suivis de quelques jours de repos.

 

Ce rôle est-il compris hors des villages d'enfants ?

Il peut y avoir une certaine confusion. Je ne suis pas un parent bis, je ne remplace personne, j'ai bien un positionnement d'éducateur, avec la distance que cela implique. Les enfants ont chacun leur histoire, un vécu difficile, qu'ils peuvent nous renvoyer. 

 

On remplit les tâches du quotidien – faire les courses, tenir un budget, aider aux devoirs… – mais on est aussi là pour donner un sens au placement des enfants, pour les accompagner dans leurs projets, pour préparer, quand c'est possible, leur retour dans leur famille, tout en entretenant des liens avec les parents. Les enfants peuvent les avoir au téléphone, passer le week-end en famille.

 

C'est un très beau métier, enrichissant. Mais c'est aussi un métier très prenant qui nécessite un fort engagement, ne serait-ce que par le rythme de travail. Il faut savoir en décrocher. J'ai presque une heure de voiture pour rentrer chez moi et ce temps me permet de faire la coupure entre ma vie professionnelle et ma vie personnelle.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers :

 

Les articles :

 

Vous trouvez cet article intéressant ? N'hésitez pas à le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter