Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Quelles perspectives d'emploi dans les centres sociaux ?

Chercher un emploi dans les centres sociaux. © Adobe Stock

Quelles perspectives d'emploi dans les centres sociaux ?

A côté des professionnels de l'animation – cœur de métier des centres sociaux –, les CESF ou les EJE peuvent aussi trouver leur place dans ces structures.

 

Les centres sociaux, c'est quoi ?

 

Présents sur le territoire depuis plus d'un siècle, les centres sociaux sont aujourd'hui environ 2 200, situés à 80 % en zone urbaine (particulièrement dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France et Ile-de-France).

 

Ils mettent en œuvre des projets très variés, portés par des habitants associés qui s'appuient sur les professionnels. Gérés dans la majorité des cas par une association, sinon par une collectivité, ils sont agréés par les caisses d'allocations familiales (CAF) – qui sont aussi leur principale source de financement, avec les collectivités locales.

 

Nombre d'entre eux rencontrent des difficultés de recrutement – qu'il s'agisse des emplois liés à l'animation ou à l'accompagnement social –, essentiellement dans des zones rurales et/ou enclavées où les besoins de la population en matière de lien social sont pourtant aigus.

 

Une fonction ouverte aux CESF

 

Si les professionnels de l'animation constituent le cœur des équipes des centres sociaux, des travailleurs sociaux tels que les conseillers en économie sociale familiale (CESF) ou les titulaires d'un BTS "Economie sociale familiale" peuvent y être recrutés, en particulier sur le poste de "référent famille".

 

Dans certains territoires, les CAF exigent d'ailleurs que cette fonction soit occupée par un CESF alors que, dans d'autres centres sociaux, elle pourra être confiée à un animateur.

 

La diversité des équipes

 

"Aucun centre social ne ressemble à un autre", assure Jean-Luc Grosbois, délégué national de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France, "ce qui explique la grande diversité des équipes"

 

Certains centres sociaux gèrent ainsi des structures du secteur de la petite enfance, d'où le recrutement, à certains endroits, d'éducateurs spécialisés ou d'éducateurs de jeunes enfants (EJE).

 

Du côté de la direction

 

Par ailleurs, "le recrutement sur le poste de directeur de centre social (niveau II) est toujours très ouvert", remarque Mélanie Rousset, déléguée régionale adjointe à l'Union Rhône-Alpes des centres sociaux (Uracs).

 

Mais "les centres sociaux recherchent avant tout des dirigeants ouverts à la notion de développement social local plutôt que des gestionnaires", selon Jean-Luc Grosbois. Et, "traditionnellement, les centres sociaux favorisent la qualification et l'évolution de leurs salariés et bénévoles".

 

Des opportunités d'évolution

 

De ce fait, il n'est pas rare de voir des animateurs occuper un poste de directeur, après progression interne. Ce qui n'empêche en rien les titulaires du certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale (Cafdes), par exemple, de se porter candidats à ce type de fonctions.

 

Enfin, les titulaires de masters en management des organisations sociales ou médico-sociales sont de plus en plus nombreux à se présenter pour prendre des postes de coordination qui engagent plusieurs centres sociaux, relève Mélanie Rousset.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers :

 

Les articles :

 

En savoir plus

Site de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF).
Site du Système d'échanges national des centres sociaux (Sénacs).
Charte fédérale des centres sociaux, adoptée en 2000.

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter