Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Quels postes d'encadrement pour un EJE ?

© Fotolia

Quels postes d'encadrement pour un EJE ?

Comment occuper un poste à responsabilités quand on est éducateur de jeunes enfants, avec un diplôme qui ne prépare pas aux fonctions d'encadrement ?

 

Trois ans d'ancienneté

 

Dans les textes, les éducateurs de jeunes enfants (EJE) doivent cumuler trois ans d'expérience avant de pouvoir diriger un établissement d'accueil du jeune enfant (EAJE) de 40 places maximum. Au-delà, il était jusqu'à présent nécessaire d'avoir un diplôme de niveau II.

 

"Le passage du diplôme d'État d'EJE du niveau III au niveau II va changer la donne à partir de 2021", souligne Julie Marty-Pichon, coprésidente de la Fédération nationale des éducateurs de jeunes enfants (Fneje).

 

Manque de personnels

 

Dans les faits, l'ancienneté nécessaire pour prétendre à un poste de direction n'est pas toujours appliquée : "Il est très fréquent que des EJE obtiennent des dérogations et exercent comme directrices [le métier est très majoritairement féminin, ndlr] bien avant d'avoir exercé sur le terrain pendant trois ans. J'ai moi-même travaillé comme directrice d'une micro-crèche juste après avoir obtenu mon diplôme en 2010", témoigne Julie Marty-Pichon.

 

Ces dérogations sont dues à un manque de professionnels : "C'est vrai aussi bien pour les EJE que pour les infirmières puéricultrices qui peuvent elles aussi diriger des EAJE", précise la co-présidente de la Fneje.

 

Des compétences particulières

 

Aujourd'hui chargée de mission petite enfance dans une association d'éducation populaire gérant une dizaine de structures en Occitanie, Julie Marty-Pichon estime pourtant que "l'on ne s'improvise pas directrice du jour au lendemain".

 

Diriger une crèche ou coordonner un service suppose des compétences particulières en matière de management, de gestion des ressources humaines, de développement de projets, des capacités de dialogue avec les équipes, les parents, les partenaires locaux, les élus… "Le DEEJE, y compris dans sa nouvelle formule, ne prépare pas à ces postes d'encadrement", déplore-t-elle alors.

 

En passer par le Caferuis

 

Directrice de la crèche multi-accueil Les P'tits Mousses à Ouistreham (Calvados), Béatrice Lemarinier est arrivée à ce poste alors qu'elle avait seulement deux ans d'expérience : "La chance que j'ai eu, c'est qu'il s'agissait d'une petite structure de 13 places lors de ma prise de poste en 1995", se souvient-elle.

 

"Je suis montée en compétences au fur et à mesure que la crèche se développait, elle est passée du statut de crèche parentale à une crèche multi-accueil en 2006 avec une augmentation du nombre de berceaux. Quand elle est passée à 27 places, j'ai passé un Caferuis", le certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale.

 

Quelle formation complémentaire ?

 

Seule EJE dans sa promotion, Béatrice Lemarinier reconnaît que cette formation n'est pas suffisamment adaptée aux métiers de la petite enfance : "Le Caferuis m'a beaucoup aidée, même s'il faut savoir transférer certains contenus à notre secteur. Nous travaillions beaucoup sur la loi 2002-2 et non sur les décrets qui régissent la petite enfance. Mais il y a de nombreux points communs : la conduite de projet, les mécanismes comptables, le management restent les mêmes…"

 

Julie Marty-Pichon prône, quant à elle, d'autres formations plus accessibles, telles que la licence professionnelle "Responsable de structures petite enfance" ou des modules de formation continue spécifiques à la direction d'EAJE.

 

 

Voir les offres d'emploi Educateur de jeunes enfants.

 

Voir aussi

La fiche métier Educateur de jeunes enfants.

 

Les articles : 

 

Si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager avec vos collègues !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter