Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Chef de service éducatif : quelle expérience requise ?

© Adobe Stock

Chef de service éducatif : quelle expérience requise ?

Pour occuper la fonction de chef de service éducatif, qui encadre des professionnels divers, les employeurs privilégient souvent les profils expérimentés.

 

Un minimum d'expérience requis

Pas simple pour un débutant, même détenteur du bon diplôme, de devenir chef de service éducatif en début de carrière.

 

"Lorsqu'ils obtiennent leur diplôme, les jeunes titulaires du certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'Intervention sociale (Caferuis), même avec un début d'expérience dans le secteur médico-social, ont du mal à décrocher un poste d'encadrant", constate Faiza Guelamine, responsable de formation à l'Association nationale des cadres du social (Andesi).

 

Leurs chances se réduisent encore s'ils postulent dans un champ qu'ils n'ont pas eu l'occasion d'explorer lors de leurs débuts de carrière. "La formation au Caferuis compte 400 heures d'enseignement théorique et, selon le profil des élèves, entre 210 et 420 heures de stage. C'est finalement assez court. Et c'est ce qui explique en partie que les recruteurs aient une préférence pour les candidats dotés d'une première expérience solide", note encore Faiza Guelamine. 

 

Pour affirmer sa légitimité

 

Autre explication : les mutations auxquelles le secteur est confronté et la complexification du cadre réglementaire et juridique dans lequel évoluent les professionnels. "Le tout dans un contexte économique contraint, ce qui renforce les difficultés", complète Faiza Guelamine.

 

A cela s'ajoute la question de la légitimité : face à des équipes composées de professionnels aguerris travaillant ensemble depuis plusieurs années, souvent, mieux vaut afficher une bonne connaissance de leurs contraintes et faire preuve de maturité. Un impératif lié à la complexification des missions du chef de service éducatif : chargé d'animer et de coordonner l'action de l'équipe éducative, il ou elle doit faire face à des obligations nombreuses, notamment en matière de démarche qualité et de traçabilité des activités.

 

Des situations complexes

 

La nécessité d'individualiser au maximum le parcours des personnes accompagnées tout comme la volonté de privilégier l'inclusion conduisent aussi ce professionnel à nouer des partenariats qu'il doit ensuite faire vivre, avec les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), les services sociaux ou encore les établissements scolaires.

 

"Ils doivent aussi être capables de faire face à la multiplication des situations complexes", remarque Faiza Guelamine. C'est par exemple le cas dans les établissements accueillant des personnes handicapées qui voient leurs résidents avancer en âge. Une population vieillissante dont les besoins évoluent, ce qui implique une adaptation de leur prise en charge. Pour faire face à tous ces défis, des profils aguerris s'imposent donc. 

 

 

Voir les offres d'emploi Chef de service.

 

Voir aussi

La fiche métier Chef de service éducatif.
Les articles :

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter