Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Chef de service éducatif

Chef de service éducatif

Le chef de service éducatif encadre les équipes socio-éducatives au contact des usagers et joue un rôle d’interface entre elles et la direction.


Missions d’un chef de service éducatif

 

Le chef de service éducatif est un cadre socio-éducatif doté d’une forte culture terrain, qui fait partie intégrante de l'équipe de direction d’un établissement. Il n’est généralement plus en contact direct avec les usagers d’une structure.

Son rôle ? Encadrer, coordonner et animer une équipe socio-éducative, tout en veillant à la mise en œuvre du projet de l’unité ou du service. C’est aussi un gestionnaire administratif (ces tâches se sont d’ailleurs fortement développées ces dernières années, l’éloignant du terrain) et budgétaire, chargé de susciter les partenariats et le travail en réseau.

 

Où travaillent les chefs de service éducatif ?

 

Les chefs de service éducatif travaillent dans de très nombreux établissements ou services sociaux et médico-sociaux dans les secteurs du handicap enfants ou adultes (instituts médico-éducatifs, Esat, etc.).

Ils peuvent également travailler auprès de personnes, notamment jeunes, présentant des troubles psychologiques ou de comportement (centres médico-psychologiques, instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques, etc.) ainsi que dans le champ de la protection de l’enfance et les structures d’accompagnement des adultes et familles en difficulté

 

Salaire d’un chef de service éducatif

 

Selon leur expérience, leur responsabilité hiérarchique ou encore la taille de l’établissement, les chefs de service confirmés peuvent être rémunérés entre 35 000 et 50 000 euros bruts par an. Par exemple, dans un établissement géré par une association et relevant de la convention collective de 1951 (hospitalisation privée à but non lucratif), le salaire minimum hors prime va de 2 254 à 3 021 euros en fin de carrière.

 

Comment devenir chef de service éducatif ?

 

Bien qu’il n’y ait pas d’obligation réglementaire en termes de diplôme pour ces cadres intermédiaires, il est conseillé d’obtenir le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (Caferuis), diplôme de niveau II (soit un grade M1) pour devenir ou postuler à un poste de chef de service éducatif.

 

La formation Caferuis est ouverte, sur dossier et après entretien aux candidats qui sont titulaires :

  • d’un diplôme d’Etat assistant de service social, éducateur spécialisé, conseiller en économie sociale et familiale, éducateur de jeunes enfants ou éducateur technique spécialisé ;
  • ou d’un diplôme homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins de niveau II ;
  • ou d’un diplôme sanctionnant un niveau de formation correspondant à au moins deux d’études supérieures ou d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au RNCP au niveau III avec trois ans d’expérience dans les secteurs de l’action sociale ou médico-sociale ou trois ans d’expérience dans une fonction d’encadrement ;
  • ou du diplôme d’Etat de technicien de l’intervention sociale et familiale ou de moniteur éducateur avec quatre ans d’expérience dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux.

 

La formation dure 24 mois maximum et alterne cours théoriques (400 heures) et stages (420 heures). Des allègements peuvent être accordés en fonction du diplôme antérieur et de l’expérience.

 

Elle est accessible en formation initiale, en cours d’emploi et dans le cadre de la VAE.

 

Portrait de Stéphanie, future chef de service (vidéo réalisée par TSA en 2015)

 

 

En savoir plus

Fiche cadre de direction (Caferuis) de l'Unaforis.
Site de l'association des chefs de services éducatifs et autres cadres intermédiaires du secteur social et médico- social.
"Réflexions d’un chef de service" in Vie Social et traitements n°116, 2012.
"Encadrer une unité d'intervention sociale", François Charleux, Jérôme Delassus, Louis-Pierre Fouyssac, Sylvain Jouve, ESF éditeur, 2017.
"Se former au Caferuis, entre stratégies associatives et trajectoires professionnelles", synthèse de l’Observatoire Unifaf, 2015. 

 

Vous trouvez cette fiche utile ? Alors n'hésitez pas à la partager !

 

Journaliste

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter