Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Educateurs de jeunes enfants : comment la formation a évolué

© Adobe Stock

Educateurs de jeunes enfants : comment la formation a évolué

Le diplôme d’Etat d'éducateur de jeunes enfants (EJE) sera reconnu au niveau bac + 3 à partir de 2021, pour les étudiants entrant en formation en 2018.

 

A compter de la rentrée 2018

 

La réforme a été officialisée juste à temps, en août 2018. Le diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants (EJE) aura bien le niveau II, c’est-à-dire bac + 3, ainsi que le grade de la licence, pour tous les diplômés à partir de 2021. Dans cette perspective, les programmes ont commencé à changer, dès la rentrée 2018, pour les élèves arrivant en première année. 

 

Conditions d’admission

 

L’accès aux établissements de formations, tout d’abord, est modifié. L’admission demeure certes possible pour les titulaires du baccalauréat, ou d’un diplôme de niveau IV ou plus.

 

En revanche, il ne suffit plus d’ajouter trois ans d’expérience dans le secteur de la petite enfance à un diplôme de niveau V d’un domaine proche – tel que celui d’auxiliaire de puériculture ou encore le CAP petite enfance. Une validation des acquis de l’expérience (VAE), cependant, peut être envisagée. 

 

Contenu des cours

 

Comme précédemment, la formation comporte 1 500 heures d’enseignement théorique et 2 100 heures de formation pratique. Dans cet ensemble, quatre "domaines de formation" (DF) sont distingués.

 

  • Les deux premiers sont spécifiques aux EJE :
    • Le DF1, "accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille", dure désormais 500 heures (contre 400 précédemment). Il porte toujours sur le développement de l’enfant ou sur la fonction parentale, notamment, mais intègre également des "connaissances communes" avec les éducateurs spécialisés ou les assistants sociaux – par exemple, l’histoire du travail social ;
    • Le DF2, "action éducative en direction du jeune enfant", quant à lui, ne dure plus que 500 heures (contre 600 auparavant). Il regroupe encore des cours sur la prévention, ou sur le projet éducatif, etc. On y retrouve quelques "connaissances communes" avec les autres travailleurs sociaux, sur l’éthique notamment.

 

  • Les deux autres DF préparent à des "compétences communes", identiques pour les cinq diplômes de travail social qui passent au niveau II :
    • Le DF3, dorénavant, porte non seulement sur la "communication professionnelle", mais également sur le "travail en équipe pluriprofessionnelle" - en 250 heures en tout. Deux grandes nouveautés y sont à signaler : les élèves doivent maintenant se former à une langue vivante étrangère, ainsi qu’aux usages du numérique par les travailleurs sociaux et par leurs publics ;
    • Enfin le DF4 est consacré, en 250 heures, aux "dynamiques interinstitutionnelles, partenariats et réseaux", à travers divers cours sur le droit, les politiques familiales ou encore le développement social.

 

Des retouches sont aussi apportées à la formation pratique. Chacun des quatre stages prévus était, auparavant, rattaché à un DF spécifique. Désormais, il est juste précisé que la première session se sera en huit semaines au moins, durant les deux premiers semestres, auprès d’un référent EJE… Les trois suivantes devront durer 52 semaines.

 

La certification

 

A ces quatre DF correspondent quatre domaines de certification analogues, qui s’obtiennent chacun avec une moyenne minimale de 10/20. Mais les domaines 3 et 4 seront considérés comme déjà acquis pour les futurs titulaires d’un des quatre autres diplômes réformés. A partir de 2021, enfin, les heureux diplômés pourront alors s’essayer, s'ils le souhaitent, aux masters des universités…

 

 

Voir les offres d'emploi Educateur de jeunes enfants.

 

Voir aussi

La fiche métier Educateur de jeunes enfants.

 

Vous avez aimé ces informations ? Partagez-les avec vos amis !
 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter