Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Réforme des diplômes en travail social : ce qu’il faut retenir

© Adobe Stock

Réforme des diplômes en travail social : ce qu’il faut retenir

La rentrée 2018 marque l’entrée en vigueur de la réforme de cinq diplômes d’Etat en travail social. Le point sur les éléments clés de cette refonte initiée en 2013.

 

Exception pour le DECESF 

 

De nouveaux parcours de formation attendent les étudiants qui s’apprêtent à préparer l’un de ces cinq diplômes d’Etat : assistant de service social (DEASS), éducateur spécialisé (DEES), éducateur technique spécialisé (DEETS), éducateur de jeunes enfants (DEEJE) et conseiller en économie sociale et familiale (DECESF).

 

La mise en œuvre de ces nouvelles formations est effective dès septembre 2018, à l’exception de celle de CESF, qui interviendra à la rentrée 2020.

 

Reconnaissance au niveau licence

 

Ces cinq diplômes en travail social vont passer du niveau III (bac + 2) au niveau II (bac + 3) et s’intégrer au cursus universitaire LMD (licence-master-doctorat). Les élèves entrant en formation en septembre 2018 seront ainsi diplômés au grade de licence en 2021 et pourront, pour ceux qui le souhaitent, poursuivre leurs études en master. 

 

Attention : cette revalorisation ne concerne pas les étudiants entrés en formation avant septembre 2018, même s’ils ne sont pas encore diplômés.

 

Un socle commun

 

Le cœur de cette réforme repose sur la création d’un socle commun de formation qui "a notamment pour finalité de faciliter la construction des parcours professionnels tout au long de la vie", selon le décret du 22 août 2018.

 

Les objectifs sont ainsi de permettre aux travailleurs sociaux d’acquérir "une culture commune propre à favoriser [leur] coopération et [leur] complémentarité" et de "favoriser une approche intégrée des situations des personnes accompagnées", est-il précisé.

 

Compétences partagées

 

Ce socle est composé de "compétences communes", transférables entre les diplômes visés et donnant lieu à des dispenses de certification pour les étudiants déjà titulaires d’un autre DE de travail social de même niveau. Détaillées dans un arrêté du 22 août 2018, il s’agit des compétences recensées dans les DC – pour "domaine de compétences" – 3 et 4 des cinq référentiels : "Travail en équipe pluriprofessionnelle et communication professionnelle" (DC 3) et "Dynamiques interinstitutionnelles, partenariats et réseaux" (DC 4).

 

Le socle commun comporte également neuf "compétences partagées" ("accueillir, favoriser l’expression et l’autonomie des personnes", "évaluer une situation", "mobiliser les ressources de la personne et favoriser sa participation"…), identifiées dans les DC 1 et 2 des référentiels de formation.

 

Un enseignement de langue

 

L’enseignement d’au moins une langue étrangère devient obligatoire dans les cinq formations. Un enseignement "relatif aux pratiques informatiques et numériques" est aussi prévu.

 

Par ailleurs, les nouveaux référentiels prévoient une unité de formation transversale aux quatre domaines de compétences, consacrée à l’initiation à la méthode de recherche.

 

 

Voir les fiches métiers : Assistant de service social, Conseiller en économie sociale familialeEducateur spécialisé, Educateur technique spécialisé, Educateur de jeunes enfants.

 

 

Cet article vous a été utile ? Partagez-le avec vos amis !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter