Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Directeur d'une MAS

© Adobe Stock

Directeur d'une MAS

Un directeur d'une maison d’accueil spécialisée (MAS) gère une structure prenant en charge des personnes très handicapées nécessitant des soins constants.

 

Qu'est-ce qu'une MAS ?

 

Une maison d'accueil spécialisée (MAS) prend en charge des adultes handicapés ayant un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave ou plusieurs de ces handicaps les rendant incapables d'effectuer seuls les actes essentiels de la vie et nécessitant une surveillante médicale et des soins en permanence, notamment des traitements et rééducations d'entretien.

 

L'objectif des MAS est d'apporter à ces publics, orientés sur décision de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), les soins médicaux et les aides à la vie courante dont ils ont besoin mais aussi d'essayer de leur faire acquérir un minimum de vie sociale et d'indépendance. A cet effet, les maisons d'accueil spécialisées proposent des activités et une ouverture sur la vie sociale et culturelle.

 

En cas d'accueil de nuit, elles offrent également un hébergement et une prestation hôtelière. Ces établissements accueillent en général des personnes dont le degré de handicap est plus élevé que dans les foyers d'accueil médicalisés (FAM), ce sur une durée en moyenne d'une dizaine d'années. 

 

Les MAS sont financées par l'assurance maladie. Elles peuvent proposer un accueil permanent (internat, externat, semi-internat), un accueil de jour ou un accueil temporaire pour offrir un temps de répit aux proches. Une équipe pluridisciplinaire composée de personnels éducatif, pédagogique et social, en particulier des aides médico-psychologiques (AMP), du personnel médical, paramédical et un ou plusieurs psychologues se relaient auprès de ces personnes.

 

Missions d'un directeur de MAS

 

Plusieurs missions incombent au directeur de MAS :

  • définir et mettre en place le projet d'établissement ;
  • prononcer l'admission des personnes dans la structure, après avoir reçu la personne et sa famille ;
  • élaborer et mettre en œuvre les projets d'accompagnement personnalisés des personnes concernées en cohérence avec leurs attentes et leurs besoins ;
  • organiser et assurer le suivi des outils prévus au niveau réglementaire, s'inscrire dans une démarche qualité ;
  • coordonner les actions des différents intervenants, manager l'équipe pluridisciplinaire (plannings, recrutement, formation et évaluation…) ;
  • développer un réseau de partenaires, dans un souci d'amélioration de la qualité ;
  • veiller à la conformité technique des équipements, au respect des règles de sécurité…

L'étendue des missions et le degré d'autonomie du directeur d'une MAS sont cependant susceptibles de varier en fonction de la taille de la structure et l'organisation de la structure gestionnaire.

 

Où travaillent les directeurs de MAS ?

 

Près de 700 MAS sont recensées en France. La plupart (+ 75 %) sont gérées par un organisme privé à but non lucratif. Les autres relèvent d'une structure publique et, très à la marge, d'une structure privée commerciale. 

 

Salaire d'un directeur de MAS

 

Les directeurs de MAS relèvent de la convention collective de 1966. A ce titre, leur rémunération mensuelle s'échelonne, en principe, entre 3 770 euros en début de carrière et 4 826 euros après 28 ans d'ancienneté, s'ils sont titulaires d'un diplôme de niveau I.

 

Ces salaires sont légèrement inférieurs lorsque le directeur a un diplôme de niveau II et non I.

 

Comment devenir directeur de MAS ?

 

Les recruteurs d'un directeur de MAS exigeront le plus souvent la détention du certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement (Cafdes) ou d'un autre diplôme de niveau 1 du secteur sanitaire ou médico-social ou encore d'un master en management d'organisation sociale et médico-sociale. A ces diplômes, s'ajoutera la justification d'une expérience effective d'encadrement d'équipes, d'accompagnement et une connaissance des solutions pour la vie quotidienne des personnes adultes lourdement handicapées.

 

Savoir fédérer des équipes autour de projets, des capacités d'analyse et de remise en question, d'anticipation et d'organisation, de diplomatie sont également des atouts à mettre en avant.

 

Dans les plus petites structures, la loi permet de postuler avec un diplôme de niveau II de type "certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale" (Caferuis), assorti le cas échéant d'une expérience professionnelle antérieure dans le secteur du handicap avec management d'équipes. 

 

 

Voir nos offres d'emploi Directeur.

 

Voir aussi

Les autres fiches métiers :

Les articles :

 

En savoir plus

Le référentiel métiers du sanitaire, du social et du médico-social de l'Apec, en partenariat avec Unifaf et son Observatoire.
"Le secteur médico-social - Comprendre pour agir mieux", de l'Anap, en partenariat avec la CNSA, juillet 2013. 
"Les établissements et services pour enfants et adolescents handicapés, Résultat de l'enquête 2010", Drees, mars 2013.

 

Journaliste spécialisée