Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Directeur d’établissement et service social et médico-social

© Adobe Stock

Directeur d’établissement et service social et médico-social

Le directeur d’établissement et service social et médico-social (ESSMS) est à la fois un manager et un gestionnaire capable de mener un projet d’établissement.

 

Missions du directeur d’ESSMS

 

Le directeur d’établissement et service social et médico-social est un professionnel multi-facettes, responsable des activités et du fonctionnement de la structure. Il peut travailler dans des entités de taille très variables, qui accueillent et prennent en charge des publics dits vulnérables.

 

Dans tous les cas, il doit manager le personnel, assurer la bonne gestion de sa structure tout en menant un projet d’établissement répondant aux besoins des personnes accueillies ou accompagnées en cohérence avec la politique de son gestionnaire.

 

Il conduit plus généralement la politique stratégique et opérationnelle de l'établissement dans le cadre des politiques sociales, médico-sociales et sanitaires définies au plan national et territorial.

 

Polyvalent, il assure enfin le développement des partenariats de son établissement.

 

Où travaillent les directeurs d'ESSMS ?

 

Les directeurs d’ESMS peuvent exercer sur tous les champs de l’action sociale et médico-sociale : handicap, vieillesse, protection de l’enfance, aide à domicile, exclusion, etc. Ils peuvent donc prendre la tête, par exemple de maisons d’accueil spécialisées (MAS), de foyers d’accueil médicalisé (FAM), d’instituts médico-éducatifs (IME), de maisons d’enfants à caractère social (MECS), d’établissement  d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), de centres d’action-médico-sociale précoce (CAMSP), d’instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques (Itep), de services d’éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad), de services polyvalents d'aide et de soins à domicile (Spasad), etc.

 

Ces établissements peuvent être gérés par des associations, des mutuelles, des collectivités publiques, voire des acteurs privés commerciaux (essentiellement dans le champ de la vieillesse).

 

Salaire d'un directeur d'ESSMS

 

Les salaires sont très variables selon le profil et l’expérience du directeur, la taille de l’établissement, son statut et le secteur d’intervention. Quelques exemples : 

  • un directeur d’ESSMS relevant de la fonction publique hospitalière touchera, selon son grade et son échelon, de 2 038 euros par mois à 3 458 euros ou de 2 919 euros à 4 976 euros ;
  • un directeur d’ESSMS associatif relevant de la convention collective de 1966 (handicap) d’une taille exigeant une qualification de niveau I (voir ci-dessous) perçoit au minimum de 3 270 euros par mois en début de carrière à 4 198 euros en fin ;
  • pour celui d’un service associatif relevant de la branche de l’aide à domicile, les salaires minima vont de 2 959 à 4 626 euros.

 

Comment devenir directeur d'ESSMS ?

 

Le directeur d’un ou de plusieurs ESSMS d’une taille importante (répondant, sur au moins trois exercices clos consécutifs, à deux des trois critères suivants : plus de 50 salariés, un bilan supérieur à 1,5 M€, un chiffre d’affaires supérieur à 3 M€) doit obligatoirement être titulaire d’un diplôme de niveau I (bac + 5 et plus) enregistré au répertoire national des certifications professionnelles, sans que le titre du diplôme soit spécifié.

 

Le certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (Cafdes) et les masters de type "Management des établissements sanitaires et sociaux" sont néanmoins plébiscités par les employeurs. Une expérience significative dans le secteur d’activité ou la spécialité de la structure est souvent requise.

 

Dans les petites structures, les titulaires du diplôme de cadre de santé ou d'un diplôme sanitaire ou social de niveau III peuvent exercer les fonctions de directeur d'ESSMS, sous réserve de justifier d'une expérience professionnelle de trois ans dans le secteur sanitaire, social ou médico-social, et d'avoir suivi – ou de s'engager à suivre et à achever dans un délai de cinq ans – une formation à l’encadrement.

 

Le certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale (Caferuis) ou le diplôme d'Etat en ingénierie sociale (DEIS) sont appréciés par les recruteurs.

 

 

Voir les offres d'emploi Directeur.

 

En savoir plus

Le référentiel métiers du sanitaire, du social et du médico-social de l’Apec, en partenariat avec Unifaf et son Observatoire.
Les fiches CaferuisCafdes et DEIS de l'Unaforis.
Directeur en établissement social et médico-social : comprendre et analyser sa pratique, Bertrand Dubreuil, ESF éditeur, septembre 2018.
 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter