Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Directeur d'un CHRS

© Fotolia

Directeur d'un CHRS

Le directeur d’un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) gère une structure accueillant ou accompagnant des personnes en grande précarité.

 

Qu'est-ce qu'un CHRS ?

 

Les centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) font partie des établissements sociaux et médico-sociaux, dont l'organisation et le fonctionnement sont encadrés par la loi dite loi 2002-2.

 

Les principales missions des CHRS sont :

  • l'accueil, notamment en cas d'urgence, de personnes ou de familles rencontrant de graves difficultés économiques, de logement, de santé ou d'insertion. A noter que certains CHRS sont parfois spécialisés, comme dans l'accueil de femmes victimes de violences conjugales ;
  • leur hébergement ;
  • un accompagnement destiné à les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie (appui pour l'obtention de prestations et d'une couverture médicale, actions d'adaptation à la vie active via l'insertion par l'activité économique, etc.) ;
  • la participation au dispositif plus général de veille sociale départementale en faveur des personnes sans abri.

 

Missions d’un directeur de CHRS

 

Pilote de l'établissement, le directeur d’un CHRS a un large éventail de missions :

  • prononcer l'admission des personnes ou familles ;
  • définir et mettre en oeuvre le projet d'établissement ;
  • organiser la prise en charge des publics accueillis ;
  • manager l'équipe pluridisciplinaire exerçant au sein des différents services (social, médical et paramédical, administratif, logistique, etc.) ;
  • élaborer les budgets et assurer la gestion et l’organisation de la structure, notamment le respect de la réglementation et des consignes de sécurité ;
  • travailler en lien avec le service intégré d'accueil et d'orientation, développer les partenariats avec les autres acteurs de l'insertion et de l'urgence sociale ;
  • etc.

 

Ses misions et l'étendue de ses responsabilités dépendent de la taille du CHRS et de la structure gestionnaire.

 

Où travaillent les directeurs de CHRS ?

 

Le fichier national des établissements sanitaires et sociaux (Finess) recense, début 2019, 889 CHRS, proposant environ 41 000 places. 90 % d'entre eux sont gérés par des associations à but non lucratif.  On trouve aussi des CHRS au statut public, gérés par des centres communaux d’action sociale pour l’essentiel. 

 

Un grand nombre des CHRS sont situés en Ile-de-France, Rhône-Alpes, Nord-Pas-de Calais et Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

 

Salaire d’un directeur de CHRS

 

Dans les structures associatives, le salaire du directeur est fixé par "les accords CHRS ». Il varie bien sûr selon l’ancienneté et le profil de l’intéressé mais aussi la taille du CHRS. Par exemple, les salaires minima (hors astreintes et indemnités particulières) démarrent à 3 016 euros par mois pour atteindre 3 355 euros au bout de 5 ans dans un CHRS de moins de 50 lits. Ces salaires minima sont portés respectivement à 3 204 et 3 543 euros dans un CHRS de plus de 50 lits.  

 

Comment devenir directeur de CHRS ?

 

La réglementation exige un diplôme de niveau I pour diriger un CHRS d'une certaine taille (plus de 50 salariés). La nature du diplôme n'est pas précisée mais en pratique, les candidats sont souvent titulaires du certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale (Cafdes) ou d'un master orienté sur le management d'organisations sociales. Une expérience préalable significative dans le secteur de l'insertion est bien sûr un plus.

 

Dans les CHRS de plus petite taille, un diplôme de niveau II peut être suffisant. Le certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale (Caferuis) est alors un atout certain.

 

En savoir plus

 

« Plus de 100 000 places d’hébergement pour les personnes en difficulté sociale », Études et Résultats n° 916, Drees, avril 2015.

Le site de la Fédération des acteurs de solidarité (FAS, ex FNARS).

Notre fiche métier Directeur d'établissement et service social ou médico-social.

 

Journaliste spécialisée