Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Travailler avec les MNA : avez-vous les qualités requises ?

Quels travailleurs sociaux sont recrutés pour la prise en charge des MNA ? (photo d'illustration) © Adobe Stock

Travailler avec les MNA : avez-vous les qualités requises ?

Quelles compétences sont attendues par les employeurs qui recrutent des travailleurs sociaux pour la prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA) ?

 

Des besoins croissants

 

Plus de 17 000 mineurs étrangers isolés sont entrés sur le sol national en 2018, selon le ministère de la Justice. Et, début 2019, le nombre de MNA confiés par décisions judiciaires s'élevait déjà à près de 7 500.

 

Dans ce contexte migratoire, départements, associations ou protection judiciaire de la jeunesse sont amenés à recruter pour assurer l'accueil, l'évaluation et l'accompagnement de ces mineurs non accompagnés – expression consacrée par le code de l'action sociale et des familles pour désigner les "mineurs privés temporairement ou définitivement de la protection de leur famille".

 

Avez-vous les qualités et compétences attendues pour travailler avec ce public ? Plusieurs métiers sont particulièrement visés : éducateur spécialisé, moniteur éducateur, assistant de service social voire conseiller en économie sociale familiale (CESF), technicien de l'intervention sociale et familiale (TISF) ou auxiliaire de vie sociale (AVS) pour l'apprentissage de la vie quotidienne, etc.

 

Vérifier sa motivation sur le terrain

 

Mettre ses représentations à l'épreuve du terrain est le premier conseil que l'on peut donner à un professionnel désireux de s'engager auprès des MNA. "J'ai toujours été sensible aux questions de migrations et de l'accueil de ces publics", confie ainsi Clarisse Le Clerc, étudiante à l'IRTS Ile-de-France Montrouge, en cours de formation au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé (DEES).

 

"Mais ma connaissance de leur accompagnement s'est affinée au fil de mes stages", souligne-t-elle, stages effectués à Paris - dans un service de préparation à l'autonomie de l'œuvre Falret - et à Berlin (Allemagne) - dans une association œuvrant aussi auprès de jeunes migrants âgés de 15 à 25 ans -, grâce au programme européen Erasmus+.

 

Les recommandations qu'elle en tire ? "Il faut proposer des accompagnements au cas par cas" parce qu'"on rencontre des schémas communs sur les parcours migratoires des personnes mais toutes ont vécu des traumatismes très personnels". Et la jeune fille de souligner "l'enjeu de la délicatesse, de ne pas forcer la parole mais d'être très à l'écoute" de ce public.

 

Des professionnels polyglottes

 

D'où l'intérêt, pour trouver sa place dans un service oeuvrant auprès de mineurs isolés étrangers, de pratiquer une ou plusieurs langues étrangères et de s'intéresser à d'autres cultures que la sienne.

 

"Les critères de recrutement à la Croix-Rouge sont ceux du travail social : l'empathie, l'écoute, la bienveillance…", souligne Thierry Couvert-Leroy, délégué national Enfants et familles. Mais l'association - qui emploie quelque 170 personnes auprès des MNA (soit environ 150 ETP) - recherche aussi "des personnes polyglottes dotées d'un véritable intérêt et d'une réelle compréhension des situations interculturelles".

 

Bien connaître les dispositifs

 

Bien connaître la réglementation applicable est tout aussi important, recommandent les employeurs. La prise en charge des mineurs isolés étrangers, comme on les appelle aussi, se situe en effet à la croisée de la protection de l'enfance et du droit des étrangers, et évolue souvent en fonction de l'actualité et d'enjeux politiques mouvants.

 

"La connaissance juridique des dispositifs est importante", confirme Isabelle Ivanoff, responsable du pôle jeunesse du Nord, chargée du service d'orientation des MNA, "il faut bien connaître les textes qui vont conduire à la régularisation des jeunes".  Dans ce département, confronté à un afflux sans précédent de personnes se présentant comme mineures, cette action – en partie déléguée au secteur associatif – mobilise notamment cinq travailleurs sociaux au sein d'une équipe dédiée.

 

"Il nous semble important que les professionnels au contact de ces jeunes soient diplômés du champ social", souligne enfin la responsable, pour leurs compétences en matière de conduite d'entretien et aussi de prise de recul. "Le sujet est passionnant et ce public est attachant mais nous sommes confrontés à un contexte migratoire compliqué donc il faut admettre d'avoir des limites", recommande-t-elle enfin.

 

 

Voir les offres d'emplois.

 

Voir aussi

Les fiches métiers :

 

Les articles :

 

En savoir plus

Evaluation de la situation des mineurs privés temporairement ou définitivement de la protection de leur famille, code de l'action sociale et des familles.
Décret de janvier 2019 sur les modalités d'évaluation de la minorité.
Page de la Croix-Rouge française sur sa mission MNA.
Sites ressources sur les mineurs isolés étrangers : InfomieFrance Terre d'asileGisti...

 

Ces conseils vous paraissent utiles ? N'hésitez pas à les partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter