Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Emploi du champ associatif : les sept tendances à retenir

© Adobe Stock

Emploi du champ associatif : les sept tendances à retenir

L'enquête emploi 2017 d'Unifaf dresse un portrait précis des emplois du secteur associatif social et médico-social. Retour sur les sept tendances majeures.

 

Une belle croissance

 

Dopé par les besoins toujours grandissants de prise en charge des publics dépendants et fragilisés, le secteur social et médico-social du champ associatif affiche une belle croissance avec 785 600 salariés en 2017 (+ 12 % depuis 2012), selon l'enquête emploi 2017 d'Unifaf.

 

Ces effectifs sont répartis au sein de 21 840 établissements. 

 

Le médico-social en tête

 

Près de 60 % des emplois se concentrent dans le champ médico-social, et notamment dans le secteur du handicap qui reste le premier employeur avec 294 750 salariés (+ 10 % depuis 2012). Forte augmentation aussi des effectifs dans le secteur des personnes âgées (+ 9 %) qui s'établissent à 130 500.

 

Quant au secteur social, il est tiré par la protection de l'enfance (72 000 salariés, + 8 %) et l'aide à la famille (32 450 salariés, + 10 %).

 

Le champ des adultes en difficulté, quant à lui, reste stable avec 32 000 salariés.

 

En établissement

 

Même si l'accompagnement à domicile s'est fortement développé, notamment dans le secteur de la protection de l'enfance, la prise en charge en établissement reste majoritaire.

 

Métiers en progression

 

Avec une progression de 13 % depuis 2012, les éducateurs spécialisés (59 600) se hissent au rang de deuxième métier du secteur, derrière celui d'aide-soignant. Les aides-médico-psychologiques (52 500) enregistrent aussi une forte croissance (+ 18 %). A l'inverse, les moniteurs éducateurs (25 900) diminuent de 8 %.

 

Révélateurs des nouvelles logiques à l'œuvre, les auxiliaires de vie à domicile (14 400) ont vu leurs effectifs augmenter de 95 % en cinq ans. Et les responsables/coordonnateurs de secteur (2 100) de 176 % ! On note également la progression (+ 59 %) des éducateurs techniques spécialisés des établissements et services d'aide par le travail et des ateliers protégés (1 700).

 

L'accompagnement des familles en difficulté se développe comme le montre la progression des effectifs d'éducateurs spécialisés (+ 21 %) et de conseillers en économie sociale et familiale (+ 27 %) dans le secteur de l'aide à la famille. De même les assistants de services sociaux font une percée dans le champ de la protection de l'enfance (+ 84 %), même s'ils restent minoritaires.

 

Une majorité de CDI

 

Le contrat à durée indéterminée (CDI) reste majoritaire même si les CDD progressent légèrement, en particulier dans le secteur des personnes âgées (16 % contre 13 % en 2012). En outre, la part des contrats à temps partiels (inférieurs à 80 %) se réduit depuis 10 ans (21 % contre 26 % en 2007).

 

Plus de femmes

 

Avec 76 % de salariées, le secteur social et médico-social associatif reste fortement féminisé et cette féminisation touche désormais les postes d'encadrement : 42 % des directeurs généraux ou directeurs généraux adjoints et 54 % des directeurs d'établissement ou de pôle sont aujourd'hui des femmes.

 

Pénurie de candidatures

 

Les prévisions de recrutement sont donc fortes chez les employeurs mais ces derniers évoquent des difficultés de recrutement liées à une pénurie de candidatures. Une problématique d'autant plus préoccupante que la population salariée est vieillissante et que des départs massifs à la retraite sont prévisibles à l'horizon 2025.

 

 

Voir les offres d'emploi tous métiers.

 

Voir aussi

Les articles :

 

Vous avec trouvé cet article intéressant ? Vous pouvez le partager !
 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter