Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Diplôme d'EJE : quelques clefs pour réussir sa formation

Quels conseils pour réussir sa formation d'EJE ? © Adobe Stock

Diplôme d'EJE : quelques clefs pour réussir sa formation

Comment mettre toutes les chances de son côté pour réussir sa formation d'éducateur de jeunes enfants ? Les conseils d'une formatrice et d'une jeune EJE.

 

Un état d'esprit

 

Vouloir devenir éducatrice ou éducateur de jeunes enfants (EJE), comme tout autre métier de l'action sociale, c'est "d'abord un état d'esprit", estime Véronique Fanfant, responsable de la formation des EJE à l'IRTS Ile-de-France Neuilly-sur-Marne. "Il faut être en phase de questionnement et avoir envie de contribuer à une société plus juste à travers son travail".

 

Chaque profession du travail social a par ailleurs ses spécificités et les missions de chacune ne sont pas toujours bien identifiées. "C'est important, dans la mesure du possible, de contacter des EJE avant d'entrer en formation et d'échanger avec eux sur le métier", conseille Pauline Giraud, diplômée en 2017 et initiatrice du blog devenireje.com.

 

Ne pas fantasmer le métier

 

Pour Véronique Fanfant, cette démarche est "essentielle" pour vérifier que l'on n'a pas "fantasmé" le métier. "Et si cela n'est pas possible, il existe des ouvrages avec des témoignages de professionnels".

 

Ses conseils aux étudiants en début de formation sont, pour leur part, d'ordre très pratique : "Je recommande d'acheter un agenda semainier car cela va permettre de visualiser ce qu'on a à faire et de l'anticiper, mais aussi de noter les rendez-vous qui ne concernent pas la formation et ainsi de ne pas encombrer son cerveau. Ensuite, de s'équiper d'un disque dur externe pour enregistrer ses travaux car il n'y a rien de plus difficile que d'écrire un mémoire, alors si on perd tout…".

 

Lire, c'est la clé

 

Véronique Fanfant insiste également sur la nécessité d'avoir "le goût des études car ce sont trois années pleines, en lien avec l'université".

 

"La formation ne s'arrête pas avec les cours à 17 h", souligne Pauline Giraud. "Nos livres de chevet sont des livres sur l'éducation, on regarde des films, des vidéos là-dessus, on s'inscrit sur des groupes Facebook d'EJE…".

 

Ce que confirme Véronique Fanfant : "Lire durant la formation, c'est la clé, cela va permettre de prendre du recul sur ce que l'on voit et apprend durant la formation, notamment lors des stages".

 

Travailler en autonomie

 

Pauline Giraud explique encore s'être beaucoup enrichie lors de conférences et de débats organisés sur des sujets liés à la petite enfance : "Entendre évoquer une situation avec des points de vue différents m'a beaucoup aidée". Avant d'ajouter qu'il faut également apprendre à chercher l'information par soi-même.

 

Elle a par exemple dû rédiger un dossier sur un cas fictif de séparation parentale sans avoir abordé ce sujet sur le plan théorique. "J'ai dû trouver des articles et des livres qui parlaient de ça, m'en nourrir et, à partir de là, déterminer quel serait mon positionnement en tant que professionnelle", confie la jeune femme.

 

 

Voir les offres d'emploi EJE.

 

Voir aussi

La fiche métier Educateur de jeunes enfants (EJE).

 

Les articles :

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Merci de le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter