Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Recherche d'emploi : bien cibler ses candidatures spontanées

© Adobe Stock

Recherche d'emploi : bien cibler ses candidatures spontanées

DRH de La Croix-Rouge française, Philippe Canonne livre ses conseils pour que vos candidatures spontanées atteignent leur but dans votre recherche d'emploi.

 

Actuellement directeur des ressources humaines (DRH) de la Croix-Rouge française, après avoir exercé cette fonction dans différents secteurs d'activité (il est passé par la Redoute, Sephora, la Fnac…), Philippe Canonne livre quelques conseils pour que vos candidatures spontanées atteignent leur but dans votre recherche d'emploi.

 

Les candidatures spontanées, ça marche ?

Ça dépend de la manière dont vous vous y prenez. Si vous consultez l'annuaire et envoyez des lettres au petit bonheur la chance, à toutes les entreprises qui ont un vague lien avec votre métier, c'est peine perdue.

 

L'efficacité sera à peu près aussi grande que celle du naufragé qui jette des bouteilles à la mer. Quand on fait des candidatures spontanées, le taux de déperdition est nécessairement élevé. Mais il y a moyen de le minimiser !

 

Comment faut-il s'y prendre ?

La candidature spontanée doit être l'aboutissement d'une démarche de recherche et de réseautage. En amont, vous devez identifier votre cible et recueillir le maximum d'informations sur celle-ci. Il s'agit de savoir quels sont les projets, les besoins de l'établissement qui vous intéresse. Et de trouver la bonne porte d'entrée.

 

Vous pouvez trouver des informations dans la presse, sur Internet mais aussi en mobilisant votre réseau professionnel. Autour de vous, il y a sans doute des connaissances ou d'anciens collègues qui peuvent vous aider.

 

Ma candidature doit donc être précise ?

Absolument. En recrutement, on ne peut pas courir plusieurs lièvres à la fois. Quand vous vous adressez à un employeur, vous devez avoir un projet professionnel clair, que vous êtes capable d'exposer.

 

Si vous écrivez des choses du type 'Vous avez certainement des besoins, n'hésitez pas à me solliciter', vous passez complètement à côté de l'exercice. Aucun recruteur ne vous rappellera si votre offre de service n'est ni ciblée ni intelligible.

 

A qui dois-je adresser ma lettre ?

Si vous n'avez pas la réponse à cette question, ne candidatez pas ! Ça veut dire que vous n'êtes pas allé au bout du processus de ciblage.

 

Selon les postes et les employeurs, la porte d'entrée est différente. Il peut s'agir du DRH du siège, du responsable RH de région, du directeur d'établissement... Il faut que vous sachiez à qui vous écrivez. Se contenter de "Madame, Monsieur", ça ne fonctionne pas.

 

Si je n'obtiens pas de réponse, je dois insister ?

Oui, à condition que votre candidature soit bien ciblée, étayée. Faire une offre de services au bon recruteur, ça prend du temps, de l'énergie. Il n'y a donc aucune raison de s'arrêter à la première difficulté.

 

La plupart des candidats n'aiment pas décrocher leur téléphone. C'est normal, mais il faut s'y obliger. Au pire, vous recevrez un refus. Mais dans bien des cas, votre interlocuteur appréciera votre ténacité, votre pugnacité. Il y verra un signe d'intérêt et de motivation.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

Vous trouvez ces conseils utiles ? N'hésitez pas à les partager !

 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter