Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article "La lettre de motivation passe-partout, on la détecte tout de suite"

Morgane Georgin © DR

"La lettre de motivation passe-partout, on la détecte tout de suite"

DGA chargée des RH aux Papillons blanc d'Ille-et-Vilaine (Adapei 35), Morgane Georgin nous livre ses conseils pour rédiger une lettre de motivation réussie.

 

Directrice générale adjointe chargée des RH aux Papillons blanc d'Ille-et-Vilaine (Adapei 35), Morgane Georgin reçoit des milliers de candidatures de travailleurs sociaux chaque année. Elle nous livre ses conseils pour rédiger une lettre de motivation réussie. Interview.

 

Lisez-vous toutes les lettres reçues ?

Absolument pas. Le premier tri se fait sur le CV, pour vérifier que le candidat a le profil requis pour le poste à pourvoir. Je ne lis que les lettres de motivation des personnes qui passent cette première étape. Et encore.

 

Dans un premier temps, je les parcours assez vite. Puis je reviens dessus plus longuement, quand je commence à avoir une bonne idée des candidats que je vais recevoir en entretien.

 

De quoi doivent parler les candidats ?

Ils doivent faire comprendre au recruteur pourquoi le poste a retenu leur attention et expliquer en quoi ils ont le bon profil, la bonne expérience pour remplir la mission. Dans la lettre, il faut parler de l'intérêt qu'on porte à la structure, à son environnement.

 

Et convaincre le recruteur qu'on a toutes les aptitudes techniques et comportementales requises pour tenir la fonction. Il s'agit donc de mettre en avant les éléments de son parcours et de sa personnalité qui démontrent qu'on est la bonne personne.

 

Faut-il adapter sa lettre au poste ?

Je le conseille vivement. La lettre passe-partout, "bateau", on la détecte tout de suite. Et elle joue contre vous car elle prouve que vous n'êtes finalement pas très intéressé par le poste. Si vous faites du copier-coller, le minimum du minimum, c'est de vous relire avant d'envoyer votre courrier.

 

Je reçois de temps à autre des lettres dans lesquelles les candidats mentionnent leur intérêt pour un emploi dans une autre entreprise ! Ce genre de maladresse vous élimine immédiatement. A moins que vous n'ayez une compétence rare, très recherchée.

 

Faut-il soigner le style ?

La lettre doit être écrite dans un style direct, en français correct. Mais pas besoin de se prendre pour un écrivain. C'est même dangereux. Ceux qui s'essaient aux grandes envolées lyriques, aux belles phrases, tombent souvent à côté de la plaque. Idem pour l'originalité, ce n'est pas ce qu'on recherche.

 

Mieux vaut opter pour la sobriété que prendre le risque du ridicule. Mon conseil ? Des phrases courtes : sujet, verbe, complément. Soyez efficace, pensez à celui qui vous lit. Donnez-lui des arguments, des faits, essayez de lui faciliter le travail.

 

Quelle est la bonne longueur pour cette lettre ? 

Ne dépassez pas une page recto. Avec des paragraphes pour faciliter la lecture.

 

Une lettre classique, c'est trois paragraphes. Le premier pour parler de l'entreprise ou de l'association, le deuxième du poste, le troisième de vous. Pas besoin d'en faire davantage. Vous pourrez en dire plus lors de l'entretien.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.


Les articles :

 

Ces conseils vous paraissent utiles ? N'hésitez pas à les partager dans votre réseau professionnel !

 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter