Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Assistantes sociales : mettre en valeur son expérience

© Adobe Stock

Assistantes sociales : mettre en valeur son expérience

Valoriser son expérience professionnelle auprès d’un recruteur est primordial : en tant qu’assistante sociale, quels atouts mettre en avant dans une candidature ?

 

Des champs variés

 

Protection de l’enfance, handicap, inclusion sociale, services de santé au travail, centres hospitaliers, entreprises... Les assistants de service social – un métier encore très largement féminin, on parlera donc plutôt d'assistantes sociales – sont amenés à exercer dans des champs et des environnements de travail variés, parfois assez éloignés les uns des autres.

 

Comment valoriser son expérience dans le cadre d’un recrutement ? Quels atouts mettre en avant lors d’une candidature à un poste ? Conseils de professionnelles.

 

Une vaste expertise

 

Les assistantes sociales ont une vaste expertise, transposable à de multiples contextes d’intervention, qu’il ne faut pas hésiter à mettre en avant sur un CV.

 

"Je perçois l’assistante sociale comme un 'couteau-suisse', il ne faut donc pas hésiter à se présenter et même à se revendiquer comme tel", témoigne Angèle Dulys, assistante sociale exerçant en libéral en Seine et Marne.

 

"En tant qu’assistante sociale, on peut faire valoir à la fois ses connaissances juridiques, en matière de politiques sociales, son aptitude à réaliser des entretiens, à délivrer de l’information, à conseiller et à orienter un public…" 

 

La clef de la polyvalence

 

La polyvalence est sans aucun doute un atout, a fortiori lorsqu’on a déjà un parcours professionnel diversifié. C’est le cas d’Angèle Dulys, qui, avant de se lancer en libéral, a exercé dans le champ du handicap, de la protection juridique des majeurs ou encore de la protection de l’enfance.

 

"Mettre en avant mon profil plutôt généraliste m’a ouvert des portes", confirme la jeune femme. "Depuis que je suis en libéral, j’ai ainsi été sollicitée pour intervenir auprès de personnels en entreprise, ce que je n’avais jamais fait auparavant".

 

De nouveaux horizons

 

Avoir un parcours homogène n’est pas non plus un obstacle face à un recruteur, et n'empêche pas de postuler dans d'autres secteurs. "Il ne faut pas hésiter à aller vers ce que l’on ne connaît pas, à s’ouvrir à de nouveaux horizons, à ne pas se cantonner à un seul champ", estime Angèle Dulys. "La veille sociale est la base de notre métier, il faut donc penser à la mettre en pratique dans ses recherches d’emploi".

 

Repérer les dispositifs expérimentaux, se renseigner sur le droit des étrangers ou sur le Dalo si l’on s’apprête à postuler auprès d’un dispositif d’accueil pour demandeurs d’asile ou réfugiés ou d'aide au logement... Autant de bons réflexes à avoir.

 

Soigner ses écrits

 

Autre point incontournable ? Soigner son expression écrite – orthographe, grammaire, syntaxe... "Les écrits prennent une importance de plus en plus grande dans notre profession", rappelle Angèle Dulys. "Prêter attention à la rédaction de sa candidature permet donc d’envoyer immédiatement un signal positif à l’employeur".

 

Enfin, rester à l’écoute de ses aspirations est un conseil non négligeable. "Cela signifie qu’il ne faut pas aller vers des champs où l’on ne se sent pas à l’aise en tant qu’assistante sociale", recommande Angèle Dulys. "Si l’on se force, cela se ressentira dans l’accompagnement", mais aussi au cours de l'entretien avec le recruteur...

 

 

Voir les offres d'emploi Assistant de service social.

 

Voir aussi

La fiche métier Assistant de service social.

 

Les articles :

 

Vous avez trouvé cet article intéressant ? N'hésitez pas à le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter