Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Moselle : une auxiliaire de vie raconte en photos la vie en Ehpad

L'auxiliaire de vie Cécile Ritter et une résidente de son établissement. © DR (autres photos de l'article © "C dans l'objectif")

Moselle : une auxiliaire de vie raconte en photos la vie en Ehpad

Pendant le premier confinement, Cécile Ritter a allié ses deux métiers, auxiliaire de vie en unité Alzheimer et photographe, pour réaliser des clichés sensibles.

 

Des résidents Alzheimer

 

"Après 18 ans, j'aime toujours autant mon métier. On apprend tellement au contact des personnes." Si Cécile Ritter a débuté sa carrière au sein de l'Ehpad La Charmille, à Saint-Quirin (Moselle), elle a vite bifurqué au Couaroïl, une unité Alzheimer située à côté et gérée par la même association.

 

"Le directeur avait remarqué que j'arrivais facilement à échanger avec des personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer et m'a proposé de travailler dans l'une des deux unités. J'en ai été enchantée et je le suis toujours", se félicite l'auxiliaire de vie âgée de 37 ans.

 

Communiquer autrement

 

Ce qui lui plaît dans sa profession ? "La communication que l'on crée avec les personnes, on parle autrement, parfois avec des gestes ou des regards...", répond la jeune femme qui a appris son métier sur le tas tout en suivant, au fil des années, plusieurs formations sur la maladie, le deuil...

 

"Je pense aussi qu'il faut garder à l'esprit qu'un jour, c'est peut-être nous qui aurons besoin d'aide et nous serons contents d'avoir des personnes bienveillantes pour nous soigner. Donner à l'autre ce que l'on voudrait avoir est une chose très importante à mes yeux."

 

Jongler entre deux métiers

 

Passionnée depuis toujours par la photographie, elle sort son appareil lors de fêtes d'anniversaires ou autres pour partager ces instants avec les familles des résidents. Elle tente même d'animer un atelier photo avec ces derniers "mais cela n'a pas trop fonctionné...", reconnaît-elle.

 

Salariée à 80 %, elle se lance finalement dans la photographie professionnelle, en 2019, en ouvrant son propre studio photo, "C dans l'objectif". Et depuis, "je jongle entre mes deux métiers".

 

Des photos pour rassurer

 

Alors qu'elle vient prêter main forte à ses collègues de l'Ehpad, pendant le premier confinement, elle est frappée par l'image d'une vieille dame devant la fenêtre : "Je me suis dit que c'était dommage que je n'aie pas mon appareil… Prendre des photos m'a paru important pour rassurer les familles, leur montrer comment les choses se déroulaient alors qu'elles ne pouvaient pas venir voir leurs proches".

 

Sur ses clichés, s'expriment beaucoup de tendresse, d'émotions et d'humanité, qui montrent les liens forts qui unissent les résidents et le personnel malgré la période difficile, la peur et le surcroît d'activité.

 

Une exposition sur place

 

En septembre 2020, une exposition a été organisée dans l'unité de vie Alzheimer avec 72 de ces clichés, suscitant des réactions touchantes de la part des familles et collègues de la jeune femme, dans le livre d'or.

 

"Merci, Cécile, d'avoir 'capturé' ces beaux moments avec ton objectif. Merci à tout le personnel soignant pour votre investissement auprès de nos aînés, y écrivait un visiteur. Une période bien difficile vient de s'écouler, croisons les doigts pour que nous n'ayons jamais à revivre ça".

 

Un message qui prend un sens particulier alors que le reconfinement, même moins strict qu'au printemps, est de nouveau venu compliquer la vie des professionnels, des résidents et des familles du Couaroïl et de la Charmille, face au risque de covid 19.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

La fiche métier Auxiliaire de vie.

 

Les articles :

 

 

En savoir plus

Saint-Quirin : l'œil d'une photographe sur le confinement en maison de retraite, article paru dans Le Républicain lorrain.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez l'envoyer à vos contacts !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter