Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Formation sociale : découvrez les facettes du métier d'EJE

Comment se former au métier d'éducateur de jeunes enfants (EJE) ? Nos conseils d'experts. © Adobe Stock

Formation sociale : découvrez les facettes du métier d'EJE

La préparation au diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants (EJE) est exigeante. Pas étonnant car elle prépare à un métier plus complexe qu'il n'y paraît.

 

Rencontrer des pros

 

"Les futurs élèves sont parfois focalisés sur la petite enfance et la relation individuelle avec le tout-petit. Mais l'enfant vit avec ses parents, dans la société. De ce fait, l'approche [du métier d'EJE] est bien plus large qu'ils ne l'imaginent", explique Martine Gomas, responsable de la formation au diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants (DEEJE) à l'Institut régional du travail social (IRTS) Paris Ile-de-France.

 

En effet, le cursus "englobe, notamment, des problématiques liées la famille, à la précarité ou encore à la migration et impliquant pour les EJE une collaboration avec d'autres professionnels dans d'autres institutions pour soutenir un accueil éducatif et inclusif", poursuit-elle.

 

D'où ce premier conseil : "Avant de vous lancer la formation, rencontrez des étudiants et des professionnels pour avoir une idée de ce métier conforme à la réalité".

 

Socle commun du travail social

 

La formation, accessible aux bacheliers, s'articule en 3 600 heures réparties comme suit : 1 500 heures de cours théoriques et 2 100 heures de périodes pratiques sur trois ans, soit six semestres au terme desquels est délivré un diplôme d'Etat de niveau II (grade licence), depuis une réforme entrée en vigueur en 2018.

 

"Le cursus comporte notamment un socle commun à tous les futurs travailleurs sociaux de même niveau, avec l'objectif de faire émerger un langage partagé, de faciliter la compréhension du métier de ses futurs partenaires dans une logique de coopération", précise Martine Gomas.

 

Plus spécifiquement, il prépare à la maîtrise de quatre domaines de compétences :

  • accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille ;
  • action éducative en direction du jeune enfant ;
  • travail en équipe professionnelle et communication professionnelle ;
  • dynamiques interinstitutionnelles, partenariats et réseaux.

 

Des compétences multiples

 

"Plus généralement, la formation a pour but de permettre aux futurs EJE de développer des compétences multiples, tant sur la relation individuelle avec les enfants que le travail en équipe".

 

Quant à l'évaluation, elle comporte des écrits et des oraux. "L'oral est important, notamment parce que la culture du débat est importante dans le travail social", souligne Martine Gomas. "Il est nécessaire d'apprendre à argumenter, à participer à une réflexion collective, mais aussi à communiquer avec les familles. D'où des travaux de groupes et des exposés collectifs au cours de la formation".

 

Conforter son projet professionnel

 

Crèches, maisons d'enfants à caractère social, hôpitaux pédiatriques, centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)... Quelque 25 000 EJE exercent leur métier dans des contextes très différents. Le cursus est donc ponctué de cinq périodes de formation pratique, stages professionnels destinés à approfondir la compréhension par les élèves de leur futur environnement de travail.

 

"Ce sont des moments de découverte, permettant d'élargir le regard des étudiants. Il faut en profiter pour se familiariser avec différents types d'établissements et de services et se confronter à des problématiques diverses", recommande enfin Martine Gomas.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

La fiche métier EJE.

 

Les articles :

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Vous pouvez le partager !

 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter