Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Aide à domicile : le recrutement mobile, un exemple à suivre !

Pour recruter dans l'aide à domicile, le van du Recrut'Vivatour sillonne dans le Nord-Pas-de-Calais. © DR

Aide à domicile : le recrutement mobile, un exemple à suivre !

Les difficultés de recrutement dans l'aide à domicile inspirent aux employeurs nombre d'idées originales. Exemple : le recrutement mobile. Suivez le guide !


Toutes nos offres d'emploi


 

Avec près de 200 auxiliaires de vie réparties dans 40 équipes de quatre à huit personnes, l'entreprise d'aide à domicile Vivat couvre les deux tiers du territoire du Nord-Pas-de-Calais, mais rencontre de vives difficultés de recrutement, comme la plupart des employeurs du secteur.

 

Pour y remédier, elle multiplie les canaux de recrutement, en postant des annonces en ligne, notamment, ou sur les réseaux sociaux, en recourant à la cooptation. Et, en envoyant une camionnette sur les routes, pour aller chercher les candidats là… où ils vivent.

 

Un projet qui roule

 

"Nous avions un van qui nous servait à faire de la communication", raconte ainsi Céline Witas, coordinatrice de projet au sein de l'entreprise. "Nous nous sommes dit que nous pouvions recruter avec ce véhicule en réalisant une tournée, comme celles que font les auxiliaires finalement."

 

L'idée du Recrut'Vivatour était née. Malheureusement, lancé en mars 2020, le projet est vite stoppé par la crise sanitaire. Mais il n'est pas resté sur cette voie de garage et le van a repris la route en juin 2021.

 

Sur un mode convivial

 

Ce recrutement mobile n'offre pas seulement le confort de venir au plus près des candidats. "Le van a une bouille rigolote", sourit Céline Witas. "Cela amène de la convivialité dans le recrutement. Nous proposons aux candidats de venir nous voir – sans forcément postuler d'ailleurs –, de découvrir comment cela se passe à Vivat – nos salariés fonctionnent en équipe autogérée – et de rencontrer nos auxiliaires de vie."

 

Le minibus embarque en effet, en tournée, deux professionnelles prêtes à décrire leur quotidien. En tout, ce sont quatre personnes qui se déplacent sur les routes : deux auxiliaires de vie, le coach d'une équipe du secteur visité et Céline Witas.

 

Révéler le savoir-être

 

"Nous sommes sur du recrutement sans CV : avec le van, c'est une forme de recrutement pas du tout classique. Nous ne sommes pas assis derrière un bureau ; c'est très détendu."

 

"Cela permet d'engager plus facilement la discussion", souligne encore Céline Witas, "ce qui est intéressant car cela révèle le savoir-être de la personne. Or le savoir-être est primordial dans ce métier. Si le feeling passe bien et que les gens se montrent motivés et intéressés, ça change tout."

 

Recruter de ville en ville

 

Beaucoup de communes se montrent intéressées par la visite du van. "Certaines jouent le jeu et nous laissent nous installer où nous le souhaitons. Dans d'autres communes, nous travaillons avec nos partenaires qui nous offrent un lieu de stationnement", explique la coordinatrice. Partenaires qui peuvent être les antennes de Pôle emploi, les missions locales…

 

Pour le moment, le projet génère encore peu d'embauches. "Le canal le plus intéressant actuellement est celui des auxiliaires elles-mêmes", convient Céline Witas. "La cooptation est très efficace." Grâce au système de parrainage mis en place, notamment, avec une prime de 200 euros à la clef pour l'auxiliaire qui aide à recruter et pour celle qui est embauchée. Mais le van ne fait que démarrer. À suivre, donc… sur les routes !

 


Voir toutes nos offres d'emploi


 

Voir aussi

La fiche métier Auxiliaire de vie sociale.

 

Les articles :

 

Vous avez aimé ce retour d'expériences ? N'hésitez pas à le partager !

 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter