Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Travailleurs sociaux : quelle répartition sur le territoire ?

© Adobe Stock

Travailleurs sociaux : quelle répartition sur le territoire ?

La répartition géographique des travailleurs sociaux serait liée aux caractéristiques de la population et à la "quasi-spécialisation" de certains départements.

 

Des disparités territoriales

 

Les travailleurs sociaux, rats des villes ou rats des champs ? La question peut surprendre ! Mais, n'en déplaise à M. de La Fontaine, la répartition inégale des travailleurs sociaux sur le territoire n'est pas une fable…

 

La dernière édition de L’aide et l’action sociales en France, publiée fin 2018 par la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), confirme, entre autres, "de fortes disparités" entre les personnels sociaux des conseils départementaux (dont le nombre s'élevait à  quelque 115 000 personnes, dont près de 37 000 assistants familiaux, 35 000 agents administratifs et techniques et plus de 29 000 agents sociaux et éducatifs).

 

"Hors assistants familiaux, ce sont en moyenne 806 personnes qui sont employées par les départements dans ce secteur, pour 755 ETP", précise la Drees. Mais, rapporté à la population, le ratio – qui se situe en moyenne à 113 équivalents temps plein (ETP) pour 100 000 habitants – varie beaucoup : "Il est inférieur à 95 dans 19 départements et supérieur à 135 dans 24 départements" (six départements présentent même un ratio supérieur à 180 : la Corse du Sud, la Creuse, le Gers, la Lozère, la Nièvre et les Hautes-Pyrénées).

 

Difficultés de recrutement

 

Une autre étude de la Drees mettait par ailleurs en lumière, en juin 2018, les difficultés de recrutement rencontrées, en milieu rural, par un Ehpad sur deux. Les postes de soignants (médecins coordonnateurs notamment) étant les plus touchés dans ces établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.

 

Et si le personnel est très stable dans ces maisons de retraite, cela traduit moins, pour la Drees, un épanouissement professionnel qu'un manque d'opportunités dans ces bassins d'emploi, limitant les possibilités de mobilité professionnelle.

 

Une évolution sociétale

 

Le sujet interpelle la Drees, principale source statistique en matière sociale, depuis un certain temps. En 2014 déjà, elle faisait un focus sur les densités régionales disparates des assistants de service social ou des conseillers en économie sociale familiale (CESF). A l'inverse, les aides à domicile et les aides médico-psychologiques étaient les mieux répartis entre les régions.

 

Autrefois, avancent les statisticiens, les zones rurales étaient considérées comme relativement épargnées par les problèmes de pauvreté, de logement, de perte d'autonomie ou de garde d'enfants, grâce à une solidarité familiale et de voisinage éprouvée.

 

Aujourd'hui, "l'isolement et les bas niveaux de vie nécessitent plus d'accompagnement" en milieu rural. De nombreux assistants de service social (ASS) et autres conseillers en économie sociale familiale (CESF) travaillent, par exemple, en région Midi-Pyrénées et dans le Limousin, où les départements ruraux présentent un taux de pauvreté élevé.

 

Une présence hétérogène

 

Quant aux éducateurs spécialisés – auxquels s'ajoutent les moniteurs-éducateurs et les éducateurs techniques spécialisés –, leur présence sur le territoire est aussi hétérogène. Elle s'aligne sur les deux principaux champs d'activité de ces professionnels : l'aide aux personnes en difficulté sociale – y compris l'aide sociale à l'enfance – et l'accompagnement des personnes handicapées.

 

C'est pourquoi ils sont relativement concentrés sur certains départements, dans le sud et le centre-est, "spécialisés" dans l'accueil de certains publics. En particulier, "le Languedoc-Roussillon emploie davantage de ces professionnels que le Nord-Pas-de-Calais, pourtant plus pauvre", parce que cette région "abrite le département de la Lozère, de loin le mieux pourvu en places d'accueil pour la prise en charge des personnes handicapées", note la Drees.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

En savoir plus

"L'aide et l'action sociales en France - édition 2018", sur le site de la Drees (dont chapitre "Le personnel de l'action sociale et médico-sociale des départements").
"Le personnel et les difficultés de recrutement dans les Ehpad", juin 2018, Drees.
"1,2 million de travailleurs sociaux en 2011", septembre 2014, Drees.

 

 

Vous trouvez ce panorama intéressant ? Partagez-le avec vos collègues !

 

Journaliste spécialisée