Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Recrutement : comment valoriser un emploi à temps partiel ?

Recrutement : comment rendre plus attractifs les postes à temps partiel ? © DR

Recrutement : comment valoriser un emploi à temps partiel ?

Recruter sur un poste à temps partiel, cas fréquent dans l'aide à domicile notamment, relève parfois du défi. Voilà quelques pistes pour valoriser ces emplois.

 

Une pénurie de candidats

 

"La pénurie de candidatures devient dramatique", se désole Antoine Masson, directeur général d'Anjou Soins Services Accompagnement. 

 

Comme la plupart des employeurs du champ de l'aide à domicile, cette association comptant 395 salariés peine à pourvoir les postes qui se libèrent. Le fait de proposer des temps partiels avec, le plus souvent, des horaires fractionnés, n'y est pas pour rien.

 

S'attaquer aux plannings

 

Pour renforcer l'attractivité de ces contrats, certaines structures prennent le taureau par les cornes, s'attaquant principalement à la question des plannings.

 

"Sur un secteur pilote, nous avons revu l'organisation afin de proposer aux salariées de se répartir entre équipe du matin et équipe du soir. Une réduction des amplitudes horaires qui constitue un puissant facteur de fidélisation et s'est notamment traduit par une réduction de l'absentéisme de 50 %", explique Antoine Masson.

 

Ou revoir la sectorisation

 

A Domicile 90, association d'aide à domicile du Territoire de Belfort comptant près de 400 salariés, c'est sur la sectorisation que l'encadrement s'est penché. "Proposer des interventions à proximité du lieu d'habitation, et donc réduire les temps de déplacements, est un facteur d'attractivité", assure Philippe Weber, directeur général de Domicile 90.

 

Ainsi, sur les territoires ruraux, de petites équipes locales ont été mises en place. "Et à Belfort, l'organisation a également été revue. Aujourd'hui, dans la ville, près d'un tiers des professionnelles n'ont plus besoin d'emprunter leur voiture pour se rendre sur le lieu des interventions", précise Philippe Weber. Ce qui permet notamment de ne plus faire du permis de conduire un critère de recrutement.

 

Donner de l'autonomie

 

Autre exemple, celui d'Aid'Aisne, une association d'aide à domicile qui a récemment proposé aux neuf membres de son équipe intervenant à Saint-Quentin d'organiser elles-mêmes leur planning. Une organisation en "équipe autonome" que Dominique Villa, directeur général de l'association, ne regrette pas d'avoir expérimentée.

 

"La meilleure prise en compte des contraintes des unes et des autres s'est traduite par une réduction du taux d'inter-vacation et une baisse sensible des absences", assure-t-il. 

 

Offrir des perspectives de carrière

 

Mais pour trouver des candidats aux postes à temps partiel et leur donner envie de s'investir dans la durée, d'autres solutions peuvent être envisagées pour que les salariés se sentent davantage impliqués, par exemple en faisant en sorte qu'ils puissent participer aux réunions d'équipe.

 

Autre levier, leur offrir des perspectives d'évolution de carrière. A l'Adapei 44, par exemple, les postes à pourvoir, et notamment les temps pleins, sont d'abord diffusées en interne, pour donner la priorité aux salariés qui souhaitent voir leur volume horaire augmenter de se porter candidat.

 

Enfin, certains employeurs choisissent de s'associer au sein de groupements d'employeurs. A plusieurs, il est plus facile de proposer un volume d'heures suffisants pour attirer des candidats.

 

 

Voir les offres d'emplois.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

Si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager !

 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter