Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Recherche d'emploi : solliciter son réseau avec doigté

© Adobe Stock

Recherche d'emploi : solliciter son réseau avec doigté

Le réseau ? Il constitue l'un des meilleurs moyens de décrocher un emploi. Mais encore faut-il l'entretenir et faire appel à lui en respectant certaines règles.

 

Accéder au "marché caché"

 

Que l'on soit débutant ou expérimenté, en poste ou en recherche d'emploi, son réseau professionnel peut constituer un accélérateur dans sa quête d'opportunités.

 

"D'autant que par ce biais, il est possible d'accéder au 'marché caché', autrement dit aux postes ne faisant pas encore l'objet d'une offre d'emploi formelle", remarque Richard Capmartin, président-fondateur du cabinet de recrutement RC Human Recruitment, spécialisé dans la santé et le médico-social.

 

Mais, pour que la démarche s'avère payante, elle doit largement être anticipée.

 

Y penser dès ses études

 

Contacter un ancien collègue avec lequel le contact est rompu depuis plusieurs années pour lui demander de l'aide dans sa recherche d'emploi ? Peu de chances que celui-ci réponde avec enthousiasme… "Un réseau se construit et s'entretient", prévient Richard Capmartin. Et cela commence dès la période de formation.

 

"Camarades de promo, maître de stage, directeur de l'établissement dans lequel on a effectué son apprentissage, anciens collègues… Autant de contacts qui pourront s'avérer utiles dans la suite de sa vie professionnelle et avec lesquels il faut garder un lien", poursuit Richard Capmartin.

 

Pour enrichir son réseau, il est aussi possible d'intégrer une association professionnelle car il en existe pour de nombreux métiers, afin de participer à des échanges sur des problématiques communes, échanger des informations et, accessoirement, nouer des liens qui pourront être utiles plus tard.

 

Faire vivre son réseau

 

Mais il ne suffit pas d'empiler les cartes de visites et de multiplier les demandes de mises en relation sur LinkedIn ou Facebook pour disposer d'un réseau réellement mobilisable. "Etre actif est indispensable", remarque Richard Capmartin.

 

Ce qui implique par exemple de participer aux rencontres entre anciens de promo, voire de les susciter, de prendre régulièrement des nouvelles de ses anciens collègues, même de loin en loin, ou encore de répondre aux sollicitations.

 

"Difficile d'espérer un coup de main de quelqu'un dont on a ignoré les demandes d'aide. Un réseau efficace est basé sur la réciprocité", souligne Richard Capmartin qui, par ailleurs, prône la qualité plutôt que la quantité.

 

"Il faut miser sur la proximité. Avoir les DRH des plus grandes institutions du secteur parmi ses contacts sur les réseaux sociaux n'ouvrira aucune porte. Peu de chance qu'ils accèdent à une demande de rendez-vous par ce biais ou qu'ils vous recommandent. Des professionnels qui vous connaissent, eux, seront plus enclins à transmettre votre CV auprès de leur direction", assure-t-il.

 

Demander des infos et des conseils

 

Reste encore à savoir ce que l'on peut attendre des membres de son réseau. "Tout dépend de la nature de la relation", prévient Richard Capmartin. Dans la plupart des cas, difficile de demander de but en blanc une recommandation pour un emploi, sauf à des relations très proches.

 

"Mieux vaut demander des informations sur le service, l'établissement ou des conseils avant de postuler en vue de préparer un éventuel entretien de recrutement", recommande Richard Capmartin. A ces interlocuteurs, s'ils le souhaitent, d'appuyer ensuite votre candidature auprès de leur chef de service ou de leur direction.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

Vous avez apprécié ces conseils ? N'hésitez pas à les partager... dans votre réseau !

 

Journaliste spécialisé