Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Recherche d'emploi : les clés d'une candidature spontanée gagnante

Nos conseils pour une candidature spontanée qui vous ouvre des portes vers un nouvel emploi ! © Adobe Stock

Recherche d'emploi : les clés d'une candidature spontanée gagnante

Une candidature spontanée n'est pas à une bouteille à la mer… Elle peut constituer un moyen efficace de décrocher un emploi, en respectant quelques règles.

 

Aller droit au but

 

D'abord, clarté et esprit de synthèse sont de mise. "Pour le recruteur, il ne doit pas y avoir de flou", prévient Anne-Sophie de Larauze, directrice du cabinet de recrutement Parcours & Sens.

 

"Les candidats doivent réussir à faire ressortir en quelques lignes leur profil, leurs compétences et le type de poste convoité. Ils doivent aussi évoquer les raisons pour lesquels ils souhaitent rejoindre cet employeur plutôt qu'un autre".

 

Si la candidature est envoyée au service ressources humaines d'un organisme important, gérant  de multiples sites, il est également utile de mentionner le ou les établissements et services précisément visés.

 

Se renseigner sur l'employeur

 

Pas question, donc, de se contenter d'une lettre-type, commune à plusieurs employeurs potentiels. Plus encore que pour répondre à une offre d'emploi, une petite enquête préalable s'impose donc avant d'envoyer une candidature spontanée.

 

"Elle passe notamment par une visite approfondie du site Internet de la structure, afin de s'imprégner de ses valeurs, de sa culture, de son organisation ou encore de son projet associatif. Quant à la rubrique recrutement et aux offres d'emploi publiées, elles peuvent également donner des indices sur les pré-requis et les attentes du recruteur", relève Anne-Sophie de Larauze.

 

C'est aussi un bon moyen de s'assurer que l'on n'envoie pas une candidature spontanée pour une fonction faisant l'objet d'une annonce, auquel cas il vaut mieux répondre directement à celle-ci.

 

Mettre à profit les réseaux sociaux

 

Les réseaux sociaux professionnels, et en particulier LinkedIn, doivent aussi être utilisés pour optimiser sa candidature. "La plupart des responsables de recrutement y sont présents, ce qui permet d'avoir un premier contact direct et d'envoyer sa candidature au bon interlocuteur", note Anne-Sophie de Larauze.

 

Mais au-delà, c'est aussi un moyen de solliciter des professionnels en poste pour en savoir plus sur leur environnement de travail et leur quotidien. Autant d'éléments utiles pour nourrir ensuite sa lettre ou son mail de motivation, en montrant sa connaissance de l'organisation mais aussi en mettant en valeur ses compétences, en lien avec les attentes de la structure.

 

Faire preuve de ténacité

 

Rien n'interdit, enfin, de relancer le recruteur après l'envoi de sa candidature, par mail ou par téléphone. "S'accrocher, c'est une preuve de motivation", assure Anne-Sophie de Larauze.

 

"Et si le candidat a l'occasion d'avoir un échange téléphonique avec le recruteur, c'est aussi l'occasion d'en apprendre davantage sur les profils recherchés et sur les postes susceptibles d'être ouverts dans un avenir proche". Pas impossible, alors, que le recruteur se penche de nouveau sur le profil de ce candidat entreprenant...

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

 

Vous trouvez ces conseils intéressants ? Merci de les partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter