Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Occitanie : mobilisation générale pour les métiers du "grand âge"

Les institutions de la région Occitanie se mobilisent pour aider le secteur du "grand âge" à recruter. © Projet OMéGA/ARS Occitanie

Occitanie : mobilisation générale pour les métiers du "grand âge"

Le "projet OMéGA", initié par l'ARS de la région Occitanie, vise à lutter contre les difficultés de recrutement rencontrées par les employeurs du "grand âge".


Toutes nos offres d'emploi


 

Besoins de recrutement

 

Coconstruit par l'agence régionale de santé (ARS) et une quarantaine de partenaires institutionnels, le projet OMéGA (pour "Occitanie Métiers du grand âge") vise à "répondre au manque d’attractivité des professions de santé et aux forts besoins de recrutement émanant des établissements et services".

 

Il s'adresse en particulier aux directeurs qui ne disposent pas d'une "task force" leur permettant de s'y retrouver dans les dispositifs existants d'aide au recrutement ou à la formation des professionnels, en facilitant leur accès aux informations utiles.

 

Un enjeu de simplification

 

"Il s'agit de donner de la lisibilité aux politiques publiques menées par différents institutionnels dans leur domaine de compétences", explique Régine Martinet, directrice adjointe à la direction de l'offre de soin et de l'autonomie (DOSA) de l'ARS Occitanie.

 

"L'ensemble des dispositifs et des financements sont à la fois très variés – ce qui est un avantage – mais également un peu complexes à appréhender pour les plus petits établissements", précise-t-elle. "Les institutionnels ont leur propre jargon, leur propre calendrier, leur propre échéancier… Il y avait un enjeu de simplification."

 

Des contacts directs

 

OMéGA n'est cependant pas une sorte de "guichet unique" auprès duquel les directeurs pourraient s'adresser mais constitue un annuaire de contacts directs (téléphones, mails, formulaires), consultable sur le document mis en ligne en juillet 2021 par l'ARS Occitanie.

 

Grâce à ce service, les responsables ne sont plus obligés d'aller fouiller de fond en comble tel ou tel site Internet, d'errer au téléphone de service en service pour s'informer sur un dispositif et demander à en bénéficier. Tout est clairement écrit et bien fléché.

 

Un projet fédérateur

 

Parmi les partenaires institutionnels, se sont notamment associés au projet : le conseil régional, des départements, Pôle emploi Occitanie, l'Opco Santé, la Carsat, la Dreets, l'Aract, des universités, instituts de formation, fédérations professionnelles, associations… C'est quasiment l'ensemble du secteur social et médico-social de la région qui s'est mobilisé.

 

Leur collaboration n'a pas seulement permis d'élaborer un annuaire. De leurs rencontres, qui ont débuté en 2019, ont également découlé des initiatives propres au territoire.

 

"L'accès aux contrats d'apprentissage est un sujet difficile pour les établissements publics", avance ainsi Régine Martinet. "Les frais pédagogiques et de déplacement n'étaient pas pris en charge comme c'est le cas dans les Ehpad privés. Avec l'ANFH, nous allons finaliser un dispositif qui limitera ces coûts", souligne-elle. Autre exemple : les compensations financières mises en place pour les Ehpad afin de faire face aux temps d'absence des professionnels engagés dans une validation des acquis de l'expérience (VAE).

 


Voir toutes nos offres d'emploi


 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager.


 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter