Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Ile-de-France : relever le défi du recrutement dans les ESSMS

Le secteur associatif sanitaire et social innove pour pallier les difficultés de recrutement (illustration). © Adobe Stock

Ile-de-France : relever le défi du recrutement dans les ESSMS

Les employeurs franciliens du secteur associatif sanitaire et social multiplient les initiatives pour satisfaire leurs besoins en matière de recrutement.

 

Un vivier d'emplois

 

"Le secteur de la santé et des solidarités, un vivier d'emplois non délocalisables". C'est le thème qu'avait choisi l'Uriopss Ile-de-France pour une conférence-débat organisée, le 1er octobre 2019 à Paris, dans le cadre de sa journée de rentrée sociale.

 

De fait, le secteur sanitaire, social et médico-social privé à but non lucratif représente, dans la région parisienne, près de 176 000 salariés pour 5 200 employeurs, avec un potentiel de développement estimé à environ 10 000 emplois supplémentaires.

 

Mais des difficultés de recrutement

 

Mais les établissements et services sont confrontés à de telles difficultés de recrutement et de turnover que des postes restent vacants en permanence. Et il n'est pas rare de rencontrer des directeurs ou des chefs de service qui consacrent l'essentiel de leur temps au recrutement, à la gestion des remplacements, à la révision des plannings…

 

Le constat concerne tous les métiers, a souligné l'animatrice du débat, la consultante en management Karima Alouache (cabinet TransfaiRH), en citant "les métiers de l'accompagnement de proximité" à faible niveau de qualification – assistants familiaux, accompagnants éducatifs et sociaux (AES), auxiliaires de vie... Mais aussi les travailleurs sociaux comme les éducateurs spécialisés.

 

Des solutions pragmatiques

 

En cause ? La concurrence avec le privé lucratif voire avec la fonction publique (pour les aides-soignants, notamment), la baisse du nombre d'étudiants, les conditions de travail contraignantes et, bien sûr, la faiblesse des rémunérations par rapport au coût de la vie en Ile-de-France.

 

"Face à cette complexité, le secteur fait preuve tous les jours de pratiques innovantes", selon Karima Alouache. Sans solutions-miracles mais avec des réponses pragmatiques.

 

Invitée à livrer son expérience, la directrice générale du groupe hospitalier Diaconesses Croix-Saint-Simon, Anne Fabrègue, a ainsi décrit la manière dont ses services ont été réorganisés en pôles pour disposer de salariés en CDI pouvant tourner sur différents postes, au gré des besoins.

 

Des leviers de fidélisation

 

Un exemple à même d'inspirer le secteur social et médico-social, a relevé Romain Bataille, directeur de deux foyers de l'association Œuvres d'avenir – où, soit dit en passant, 60 postes (ETP) seront à pourvoir en 2020.

 

De fait, des équipes de "remplaçantes volantes" sont déjà à l'œuvre dans certaines associations.

 

Pour sa part, excluant volontairement de son propos la question de la rémunération – centrale mais sur laquelle le secteur a peu de marge de manœuvre –, le directeur a évoqué différents leviers susceptibles de favoriser le recrutement et la fidélisation des salariés.

 

Miser sur les valeurs

 

D'abord, se faire connaître : Internet, job boards, réseaux sociaux… "Il faut être en phase avec ces outils pour toucher un maximum de personnes", a-t-il insisté.

 

Ensuite, miser sur les valeurs, fondamentales dans le secteur et pour les nouvelles générations qui cherchent à donner du sens à leur vie professionnelle. A cet égard, il a plaidé auprès de ses collègues responsables de structures pour un management souple et participatif, associant par exemple les salariés à l'élaboration du projet d'établissement ou du plan de formation.

 

Enfin, annualiser le temps de travail pour diminuer les temps partiels subis, faire évoluer les fiches de poste, développer les compétences pour ouvrir des perspectives de carrière sont autant de pistes à creuser par les employeurs...

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métier.

 

Les articles :

 

 

Vous trouvez cet article intéressant ? N'hésitez pas à le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter