Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Emploi dans le secteur social : rédiger une lettre de motivation

Dans le secteur social et médico-social comme ailleurs, pas si simple de rédiger sa lettre de motivation. Nos conseils. © Adobe Stock

Emploi dans le secteur social : rédiger une lettre de motivation

En plus de l'incontournable CV, donner du poids à sa candidature passe encore souvent par la rédaction d'une lettre de motivation. Et ça ne s'improvise pas.


Toutes nos offres d'emploi


 

La plupart des offres d'emploi précisent s'il faut envoyer une lettre de motivation en plus du CV ou si c'est inutile. En cas de candidature spontanée, elle peut valoriser votre démarche. Et pour certaines fonctions, elle peut être indispensable.

 

"Sur des postes d'encadrement, avec des responsabilités, il est préférable de rédiger une lettre de motivation : cela prouve l'intérêt du candidat pour le poste, son niveau de réflexion", indique Gaëtan Querrec, directeur de Umaneïs RH, cabinet de recrutement spécialisé dans le secteur social et médico-social.

 

Rédiger un texte court

 

Sur la forme, d'abord, "la lettre de motivation doit être courte et synthétique", poursuit-il. "Il faut aller à l'essentiel. Elle ne doit pas dépasser 15 à 20 lignes. Et surtout, ne proposez pas de lettre-type ! Autant ne rien écrire", avertit l'expert.

 

A l'heure du numérique, la "lettre de motivation" n'a plus de lettre que le nom. Vous pouvez la rédiger dans un fichier de type word, voire directement dans le corps du mail que vous allez envoyer au recruteur. Rares sont ceux qui exigent encore une lettre manuscrite pour la faire analyser par un graphologue…

 

Replacer dans le contexte

 

Premier élément de ce texte : sa contextualisation lorsque votre candidature fait suite à une annonce.

 

"Reprécisez le poste que vous ambitionnez de prendre ainsi que les références de la publication", indique l'expert en recrutement. "Mettez ensuite en avant la structure. Vous devez montrer que vous vous êtes intéressé à l'employeur, en avançant des éléments de son actualité, par exemple."

 

Adapter sa présentation

 

"Une lettre de motivation est un acte marketing", lance encore Gaëtan Querrec. "Vous devez 'marketer' votre profil en fonction de l'annonce."

 

Vous devez ainsi rappeler les éléments essentiels du poste, afin de montrer à l'employeur que vous avez bien compris ce qu'il recherche. Et, en même temps, vous devez y associer des points de votre parcours : "Je dispose d'une expérience de 10 ans dans un Esat", si l'emploi convoité requiert de l'expérience ; "J'ai dirigé deux établissements en parallèle", s'il s'agit d'un poste multisites ; etc.

 

Détailler ses motivations

 

Troisième temps : expliquez pourquoi vous répondez à l'annonce ou pourquoi vous envoyez une candidature spontanée. "J'ai envie d'un nouveau challenge", "Je souhaite donner un nouvel élan à ma carrière", "Le poste que vous proposez me permettrait d'avoir un management plus important" sont autant d'options possibles.

 

"Notez que dans le secteur de l'économie sociale et solidaire, nous sommes particulièrement sensibles au sens donné à l'engagement des candidats pour telle ou telle cause et/ou secteur. Pouvoir l'exprimer donne du poids à la candidature", souligne Gaëtan Querrec.

 

L'expert conseille enfin de terminer sa lettre sur une formule de politesse émettant l'hypothèse que sans nouvelles de la part du recruteur sous 15 jours, vous vous permettrez de le recontacter. Ce qui pourra aussi, être reçu comme une marque de motivation.

 


Voir toutes nos offres d'emploi


 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

Vous trouvez ces conseils judicieux ? N'hésitez pas à les partager !

 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter