Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article "C'est la vie" : changer le regard sur le grand âge, et ses métiers

"C'est la vie" : Marguerite fait du cinéma avec son aide-soignante, Martine. © Synerpa/"Les métiers du grand âge"

"C'est la vie" : changer le regard sur le grand âge, et ses métiers

Donner envie d'accompagner les personnes âgées, c'est l'objectif de la mini-série "C'est la vie", lancée par le Synerpa et le collectif "Les métiers du grand âge".

 

Difficultés de recrutement

 

Lutter contre le manque d'attractivité de leur secteur d'activité est devenu l'une des priorités quotidiennes des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), confrontés à des difficultés de recrutement récurrentes.

 

Comment faire ? Revaloriser les rémunérations, certes, mais aussi "changer le regard de la société sur les personnes âgées et les métiers du grand âge", ne cessent de répéter les professionnels, au point que, dans son rapport remis à la ministre des Solidarités et de la Santé en octobre 2019, la mission El Khomri préconise de lancer une campagne nationale de communication à cet effet.

 

Une mini-série web

 

Le collectif "Les métiers du grand âge" (animé par le Synerpa et qui regroupe près de 2 700 Ehpad, résidences et services à domicile, soit 130 000 salariés pour 250 000 personnes âgées) a pris les devants en lançant, dès janvier 2020, une mini-série web visant à améliorer l'attractivité des emplois du secteur en donnant à voir la relation unique qui se noue entre résidents et professionnels.

 

Cette campagne de sensibilisation a été conçue pour "saluer le travail du personnel, pallier la crise de vocation et rassurer les familles", souligne encore le collectif. Elle vise en effet à "lever les stéréotypes et à mettre en lumière le rôle essentiel des professionnels du grand âge".

 

Marguerite et compagnie

 

Comme son nom l'indique, "C'est la vie" met en scène la vie et les souvenirs de résidents et de professionnels qui les accompagnent, à commencer par Marguerite : "On me filme, comme Michèle Morgan !", ne cesse de plaisanter la vieille dame, au cours d'échanges farfelus avec son aide-soignante, Martine, dans "Marguerite fait du cinéma".

 

Viennent ensuite, au fil des quatre épisodes suivants, les péripéties touchantes et drolatiques de Claude et Sarah (psychologue), d'Arminda et Fatima (responsable d'hôtellerie), d'Hubert, Sandrine (art-thérapeute) et Emilie (directrice) et enfin de Daniel et Taïna (aide-soignante, référente thérapeutique).

 

Ces courts-métrages documentaires mais à l'esthétique soignée, réalisés par le cinéaste Olivier Babinet et visibles sur une plateforme en ligne où de nombreuses informations complémentaires sont également disponibles, ont aussi été adaptés en spots de 45 secondes pour être diffusés sur France 2 et France 3.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter