Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Travail social : quand l'assistante sociale intervient à l'école

L'assistante sociale en milieu scolaire intervient auprès et en faveur des élèves (image d'illustration). © Adobe Stock

Travail social : quand l'assistante sociale intervient à l'école

Quelque 2 500 assistants de service social exercent en milieu scolaire. C'est le cas d'Elodie Foisseau, qui se définit comme un "électron libre". Témoignage.

 

 


Toutes nos offres d'emploi


 

Un statut de fonctionnaire

 

Depuis qu'elle a obtenu son diplôme d'Etat d'assistante de service social (DEASS), en 2014, Elodie Foisseau, 32 ans, exerce dans des établissements scolaires du département de l'Ain.

 

"Mon arrivée sur ce poste correspond davantage à une opportunité d'emploi qu'à un choix", précise-t-elle. "Je connaissais un peu le secteur pour avoir fait un stage en milieu scolaire au cours de ma première année de formation".

 

D'abord contractuelle, elle a ensuite passé le concours d'accès à la fonction publique d'Etat (catégorie A). Les inscriptions à la prochaine session doivent ouvrir en février prochain.

 

Sur plusieurs établissements

 

Elle intervient actuellement dans trois collèges différents, ce qui n'a rien d'exceptionnel : les assistants sociaux scolaires couvrent en général entre deux et quatre établissements, qu'il s'agisse d'écoles primaires, de collèges ou de lycées, selon les besoins du territoire et de l'académie.

 

Ces travailleurs sociaux dépendent hiérarchiquement de la direction académique des services de l'Education nationale (Dasen). "Je suis en relation directe avec le conseiller technique de service social de cette direction, qui m'apporte soutien et conseil technique", explique Elodie Foisseau.

 

Une action en faveur des élèves

 

Les missions du service social en faveur des élèves, selon sa dénomination officielle, sont définies dans une circulaire du 22 mars 2017.

 

"Nous intervenons au nom de la protection de l'enfance – avec la possibilité de transmettre une information préoccupante", indique Elodie Foisseau, mais aussi au titre "de la lutte contre le décrochage scolaire, de l'accès aux droits ou du soutien à la parentalité", ainsi que "sur l'ambiance scolaire – sur la relation entre la famille, l'élève et l'équipe éducative, par exemple".

 

La jeune assistante sociale estime qu'elle accompagne, en moyenne, 10 % des élèves d'un établissement, "du cas simple qui peut être résolu en un rendez-vous au cas plus complexe, suivi pendant plusieurs années". Elle apprécie d'être plutôt autonome dans son organisation du travail, avec la possibilité de prendre l'initiative d'intervenir en cas d'urgence.

 

Travailler en partenariat

 

Postée sur plusieurs établissements, elle doit cependant s'adapter à des publics et des modes de fonctionnement différents. Ce n'est "pas toujours évident, mais au moins, pas de risque de tomber dans la routine !", commente-t-elle.

 

Seule travailleuse sociale au sein de l'équipe éducative, Elodie Foisseau a rejoint, pour contrebalancer cet isolement professionnel, un collectif départemental qui a pour objectif de représenter et de défendre la profession.

 

Par ailleurs, elle noue de nombreux partenariats, en fonction "des ressources locales, très variables d'un territoire à l'autre" : en interne, avec les équipes pédagogiques et de direction, et, hors de l'établissement, avec le conseil départemental, la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ou un centre médico-psycho-pédagogique (CMPP), entre autres.

 

 


Voir toutes nos offres d'emploi


 

 

Voir aussi

La fiche métier Assistant de service social.

 

Les articles :

 

 

Vous avez apprécié ce portrait ? Vous pouvez le partager dans votre réseau !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter