Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Se reconvertir dans l'action sociale pour aider les femmes victimes

Educatrice spécialisée, Anne-Thalia Crespo coordonne des professionnels accompagnant des femmes victimes de violences (image d'illustration). © Adobe Stock

Se reconvertir dans l'action sociale pour aider les femmes victimes

Educatrice spécialisée, Anne-Thalia Crespo est référente au sein de l'association Droits d'urgence, qui accompagne des femmes victimes de violences conjugales.

 

Entrée dans le social par la petite porte

 

Diplômée d'une école d'attachés de presse, elle exerce brièvement ce métier avant de s'engager dans une formation d'assistante juridique. C'est alors qu'elle propose ses services à l'association Droits d'urgence, au début des années 2000, d'abord en tant que bénévole avant d'en être salariée.

 

Depuis, elle a obtenu son diplôme d'Etat d'éducatrice spécialisée (DEES) et gère un accueil renforcé pour victimes de violences conjugales, dans un point d'accès au droit (PAD) du 20e arrondissement de Paris.

 

Créer un réseau d'intervenants

 

"Ces femmes arrivent spontanément au PAD, soit pour évoquer des violences conjugales, soit d'autres problématiques derrière lesquelles pointe parfois l'existence de violences", explique-t-elle.

 

"Avec chacune, je pars de l'existant, et je prends attache avec les divers professionnels intervenant déjà ou susceptibles d'intervenir autour d'elle, de façon à créer un réseau d'intervenants pouvant répondre à la situation spécifique."

 

Obtenir le DEES via la VAE

 

Sortir des violences conjugales est en effet un parcours difficile, qui implique de se confronter à de multiples problématiques : logement, justice, santé, droits sociaux... D'où l'importance de "miser sur la pluridisciplinarité", insiste Anne-Thalia Crespo.

 

C'est sa mission d'accompagnement et de maillage quotidien avec divers professionnels qui l'a aussi encouragée à passer son diplôme d'éducatrice spécialisée, en 2013, par le biais d'une validation des acquis de l'expérience (VAE).

 

Des missions en évolution

 

Depuis, son cadre d'emploi a encore évolué. "Face à la demande croissante d'accompagnement de ces publics, notre association a développé une plateforme d'aide en ligne, Droit Direct, permettant aux femmes d'avoir des informations et une orientation vers des professionnels adéquats sur leur territoire", commente-t-elle.

 

Associée à l'expérimentation de ce service, qui vise à toucher davantage de publics, elle s'est, en parallèle, repositionnée sur un poste repensé vers plus de coordination et de formation des professionnels susceptibles d'intervenir en cas de violences conjugales : travailleurs sociaux mais aussi soignants, magistrats…

 

Une pratique de travail en réseau

 

"Pour accompagner ces publics, il faut se mettre en position d'observation, d'écoute, de questionnement afin de repérer les situations de violences intrafamiliales", souligne enfin Anne-Thalia Crespo.

 

Mais pas seulement, donc. "Il faut aussi s'attacher à avoir une vue d'ensemble, ce que j'enseigne d'ailleurs aujourd'hui dans mes formations aux professionnels : il faut garder à l'esprit qu'on ne peut pas tout faire seul pour accompagner une victime, mais qu'on peut la réorienter si nécessaire, et surtout avoir une pratique de travail en réseau."

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

La fiche métier d'Educateur spécialisé.

 

Les articles :

 

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager.
 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter