Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Recrutement : repérer les bons profils pour diriger un Ehpad

© Adobe Stock

Recrutement : repérer les bons profils pour diriger un Ehpad

Diriger une maison de retraite exige un fort engagement, doublé de multiples compétences. Comment repérer les profils aptes à la direction d’un établissement ?

 

Des cartes à jouer

 

S’il est des métiers qui exigent de conjuguer les talents, celui de directeur d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en fait assurément partie.

 

Dans l’exercice de ses fonctions, un directeur de maison de retraite devra s’appuyer sur ses connaissances en matière réglementaire et en pilotage budgétaire, mais aussi compter sur ses qualités de manager. Une compétence pour laquelle certains profils ont indéniablement une carte à jouer.

 

Des managers en reconversion

 

"On compte de plus en plus de managers en reconversion parmi les candidats au poste de directeur d’Ehpad", pointe François Barrau, directeur de RECIPRO RH, cabinet de recrutement parisien spécialisé dans les secteurs sanitaire et médico-social.

 

"Venus des secteurs bancaire, commercial ou industriel, ces profils ont ainsi comme atouts leur grande expérience managériale, le sens de la hiérarchie et de la délégation, ce qui va leur permettre d’être directement opérationnels à l’issue d’une formation en gestion des organisations médico-sociales. Les établissements privés non lucratifs sont assez ouverts à ces profils, qui peuvent être intéressants dans le contexte actuel de restructurations et de regroupements associatifs".

 

Une expertise de terrain

 

Que ce soit pour diriger un Ehpad privé lucratif ou associatif, la capacité du directeur à développer un réseau et des coopérations sur le territoire apparaît également incontournable.

 

Autre atout indispensable pour diriger une maison de retraite aujourd’hui ? La capacité à dialoguer avec une diversité de professionnels, y compris des soignants. En effet, l’âge de plus en plus avancé des résidents et leur plus grande dépendance au moment de l’entrée en maison de retraite ont accéléré la médicalisation des établissements. "Un directeur d’Ehpad doit ainsi être en capacité d’échanger avec le médecin coordonnateur de sa structure", soulève par exemple François Barrau.

 

Les directeurs d’Ehpad doivent donc se familiariser avec les problématiques gériatriques. A ce titre, certains profils sont particulièrement prisés. "Les infirmières cadres de santé évoluant vers la direction d’un Ehpad sont des profils recherchés pour cette expertise", note François Barrau. "Leur connaissance de la réalité du terrain, leur expérience de la relation à l’usager, souvent associée à une grande capacité de résilience, sont parmi leurs points forts".

 

Des qualités humaines

 

Car, outre des connaissances techniques et des compétences managériales, la direction d’un Ehpad requiert aussi des qualités humaines.

 

"Nous gérons de l’humain, avec de l’humain et pour de l’humain", insiste Maryse Duval, directrice générale du Groupe SOS Seniors, association gestionnaire d’une soixantaine d’Ehpad dans toute la France. "Il y a donc une charge émotionnelle importante pour le directeur de maison de retraite. Ce dernier doit avoir des qualités d’empathie, car il aura à gérer la relation avec les résidents de même qu’avec leurs familles".

 

 

Voir nos offres d'emploi Directeur.

 

Voir aussi

La  fiche métier Directeur d'Ehpad.

 

Les articles : 

 

Vous avez apprécié cet article ? Vous pouvez le partager !

Journaliste spécialisée