Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Recherche d'emploi : mettre en valeur un engagement associatif

Comment traduire une expérience associative en compétences sur le CV ? © Adobe Stock

Recherche d'emploi : mettre en valeur un engagement associatif

Bien présenter sur son CV une expérience bénévole dans une association peut constituer un atout dans une recherche d'emploi dans le social ou le médico-social.


Toutes nos offres d'emploi


 

Un engagement associatif a toute sa place dans le CV d'un travailleur social débutant, par définition souvent un peu court, mais aussi pour faire apparaître un lien entre ses convictions et son attrait pour le secteur social.

 

Rejoindre une association pour donner de son temps et se mettre au service d'une belle cause peut aussi permettre de renforcer ses compétences, d'agrandir son réseau voire de s'ouvrir un nouvel horizon professionnel.

 

Des "soft skills" recherchées

 

Au-delà d'un signe d'altruisme, faire partie d'une association démontre que l'on est capable de s'impliquer dans un projet, de s'adapter et de trouver sa place dans une équipe. Autant de "soft skills", de qualités humaines, qui sont particulièrement appréciées dans le cadre d'une recherche d'emploi dans le secteur social.

 

En revanche, mieux vaut prendre le temps de la réflexion avant de mentionner un engagement dans une association politique ou religieuse, en fonction du poste auquel on prétend...

 

En bonne place sur le CV

 

Où et comment faire apparaître cette expérience sur son CV ? Une erreur courante est de la faire figurer dans la rubrique "Centres d'intérêts" ou, pire, sous un intitulé fourre-tout du type "Autres".

 

Pour valoriser au mieux une expérience associative, le plus efficace est encore de l'indiquer à la rubrique "Compétences", en précisant les missions effectuées et les compétences acquises, en particulier si elles correspondent à celles du poste visé.

 

Des compétences de débutant

 

Un jeune diplômé ou un professionnel débutant peut aussi, le cas échéant, enrichir son CV en créant une rubrique "Expériences associatives". L'objectif n'étant pas de meubler mais, encore une fois, de faire le lien entre les compétences acquises et celles qui sont requises pour le poste.

 

La création de cette rubrique est d'autant plus justifiée si l'on a été ou si l'on est bénévole dans une association reconnue pour son sérieux, et notamment pour la qualité de la formation de ses intervenants.

 

Capitaliser sur cette expérience

 

En plus du CV classique, divers outils peuvent vous aider à mettre en évidence les compétences acquises au cours de votre ou vos expériences associatives : le "Passeport bénévole" est un livret de valorisation mis au point par France bénévolat, le "Portefeuille des compétences" permet de rassembler les preuves de son parcours, un test en ligne est proposé par l'association Animafac, sans oublier le "CV citoyen", porté par la JCEF.

 

La loi "Egalité et citoyenneté" du 27 janvier 2017 prévoit par ailleurs que les établissements d'enseignement supérieur mettent en place un dispositif de reconnaissance des aptitudes acquises dans le cadre d'une activité bénévole, d'une mission de service civique ou de volontariat. Enfin, un bénévole peut faire valoir son expérience dans le cadre d'une démarche de validation des acquis de son expérience (VAE) pour l'obtention d'un titre, d'un diplôme ou d'un certificat, en rapport avec son activité bénévole.

 

 


Voir toutes nos offres d'emploi


 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter