Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Formations sociales : l'Unaforis lance un appel aux employeurs

Les centres de formation en travail social demandent aux employeurs d'accueillir des stagiaires. © Adobe Stock

Formations sociales : l'Unaforis lance un appel aux employeurs

Avec la crise sanitaire, "les stages sont encore plus difficiles à trouver que les années précédentes" pour les étudiants en travail social, alerte l'Unaforis.

 

Des stages introuvables

 

Il est souvent difficile, pour les étudiants en travail social, de trouver un lieu de stage – un établissement ou un service social ou médico-social – où effectuer les périodes pratiques qui font partie de leur formation et qui sont requises pour valider leur diplôme.

 

Fin novembre 2020, la situation est telle que l'Unaforis, qui fédère 110 centres de formation en travail social, a lancé un appel aux employeurs du secteur social, médico-social et de l'économie sociale et solidaire (ESS), pour trouver une solution à "la pénurie de stages pour les étudiants des formations sociales qui ne fait que s'accentuer".

 

Un accueil plus souple des étudiants

 

L'organisation pointe en effet "la difficulté accrue de trouver des stages durant la période sanitaire que nous traversons depuis le début de l'année 2020".

 

Pourtant, "des souplesses concernant les conditions d'accueil en stage ont été mises en place", par un arrêté publié le 20 novembre, "pour que les étudiants puissent réaliser entièrement leur parcours d'acquisition de compétences", signale l'Unaforis.

 

Pour des professionnels qualifiés

 

Désormais, il revient aux employeurs de se manifester. "Vous avez besoin de renforts dans vos équipes ?" Ouvrez vos portes aux étudiants. "Pour vous permettre de trouver des professionnels qualifiés, nous avons besoin de vous pour participer à leur formation !", lance l'Unaforis en direction des structures employeuses, en leur conseillant de contacter l'établissement de formation le plus proche.

 

Quels sont les besoins ? "Des stages courts, de découverte du travail social (huit semaines en première année) ; des stages longs dans des structures d'accueil petite enfance, de jeunes, de personnes handicapées, de migrants, centres sociaux, etc. ; des stages d'assistance sociale, de conseil en économie sociale familiale, d'éducation spécialisée, d'accompagnement éducatif et social, etc."

 

Atteindre les objectifs de compétences

 

Pour convaincre les employeurs, l'Unaforis met à leur disposition un vade-mecum qui explicite notamment les assouplissements de la formation pratique "pour les candidats aux diplômes du travail social en raison de la crise sanitaire née de l'épidémie covid-19".

 

"Si vous avez une possibilité d'accueil, n'hésitez pas à la proposer, y compris si elle est inférieure en nombre d'heures aux attendus réglementaires", encourage l'organisation, en ajoutant que "l'établissement de formation appréciera avec l'employeur si le stage proposé peut correspondre aux objectifs d'apprentissage de compétences".

 

Aménager l'encadrement des stages

 

De même, des aménagements peuvent être trouvés, au cas par cas, pour l'encadrement des stages, notamment par dérogation de la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) ou en recourant à une formule de type "encadrement partagé inter-établissements", comme "cela se pratique déjà" sur le terrain.

 

Le document liste enfin les 13 diplômes concernés et rappelle les conditions de la gratification des stages. Et si ce dernier point constitue "un problème pour finaliser le stage", les employeurs sont invités à en parler à l'établissement de formation, qui se rapprochera de la DRJSCS pour trouver une solution.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

 

En savoir plus

Plaquette Unaforis "Recherchons toujours des stages pour les étudiants des formations sociales (1re, 2e et 3e années) dans toute la France".
Arrêté du 4 novembre 2020 paru au Journal officiel du 20 novembre 2020.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter