Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Educateur socio-sportif : un sportif au service de l'accompagnement

Le métier d'éducateur socio-sportif permet d'encadrer différents types de publics vulnérables (illustration). © Adobe Stock

Educateur socio-sportif : un sportif au service de l'accompagnement

Vous hésitez entre sport et travail social ? Le métier d'éducateur socio-sportif est fait pour vous : ce professionnel accompagne en effet des publics vulnérables.

 

Des publics en difficulté

 

Si, en général, l'éducateur sportif se contente d'encadrer une activité sportive, il devient "éducateur socio-sportif" quand il exerce son métier dans une association, un établissement ou un service social ou médico-social dont le projet est d'accueillir et d'accompagner des publics en difficulté.

 

Son rôle est alors de favoriser le développement individuel et social des personnes accompagnées ainsi que leur adaptation à leur milieu de vie, en utilisant le sport comme support dans le champ du handicap, de la santé mentale, de l'aide sociale à l'enfance, de la réinsertion sociale…

 

Un intérêt pour l'animation

 

Ce métier de terrain exige des qualités d'ouverture et d'écoute et aussi une "appétence pour l'animation de temps collectifs", explique Sterenn Choquet, coordinatrice sociale au sein de l'association Rebonds, qui utilise le rugby comme outil d'éducation et d'insertion sociale et professionnelle en région Occitanie.

 

Elle intervient, par exemple, au sein d'établissements scolaires, autour de la question de la mixité, et peut alors repérer des situations à risque et les signaler à un travailleur social.

 

Une carte professionnelle

 

Pour être efficace, "l'éducateur socio-sportif doit trouver le public qui lui convient", poursuit la coordinatrice, car "ce n'est pas pareil d'être face à un public jeune que d'accompagner des adultes en situation de handicap".

 

Comme l'éducateur sportif, l'éducateur socio-sportif doit, par ailleur, faire une demande de carte professionnelle délivrée sur la base des diplômes obtenus pour garantir la sécurité du public.

 

Diplômes du sport et de l'animation

 

Une formation aux métiers de l'animation peut donc constituer une voie d'accès à un emploi d'éducateur socio-sportif. Mais sont plus souvent attendus des diplômes préparant à une fonction sportive avec une dimension sociale.

 

C'est le cas, par exemple, du diplôme d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, le Dejeps, spécialité "Animation socio-éducative ou culturelle" ou spécialité "Perfectionnement sportif" mention "Activités physiques et sportives adaptées". Mais c'est aussi vrai de titres comme le DEUST "Activités sportives adaptées : déficiences intellectuelles, troubles psychiques", proposé par l'université de Strasbourg.

 

Forme physique exigée

 

Après une première année "décevante" de licence en sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps), c'est pour préparer, en alternance, un brevet professionnel JEPS (BPJEPS) spécialité "Animateur" mention "Animation culturelle" qu'Alexandre Pujo Aizpuru est entré chez Rebonds.

 

Il a ensuite complété sa formation dans le cadre du service civique, toujours chez Rebonds, où il apprécie autant les séances ballon en main que les réunions d'équipe qui "permettent d'aborder le versant plus social de nos interventions". Il souligne cependant, enfin, que ce métier peut être éprouvant physiquement et qu'il exige d'être en pleine forme.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

 

Vous trouvez cet article intéressant ? Vous pouvez le faire rebondir sur vos réseaux !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter