Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Travail social : pourquoi adhérer à une association professionnelle ?

A quoi sert d'adhérer à une association professionnelle de travailleurs sociaux ou de directeurs ? © Adobe Stock

Travail social : pourquoi adhérer à une association professionnelle ?

A chaque métier du secteur social, son association professionnelle, avec un positionnement propre. Leur point commun ? Défendre la profession qu'elles représentent.

 

Des services pour les adhérents

 

Journées d'études, formations, espaces d'échanges, conseils sur les pratiques… Tels sont quelques-uns des services que peut apporter à ses adhérents une association professionnelle.

 

Que vous soyez étudiant, débutant ou aguerri, si vous avez envie d'échanger avec vos pairs, en dehors de votre cadre de travail, c'est l'une des portes auxquelles vous pouvez frapper.

 

Défendre l'exercice de la profession

 

Dans le secteur social, beaucoup de ces associations sont historiques – l'Association nationale des assistants de service social (Anas), par exemple, a été créée en 1944 pour accompagner la construction de l'identité professionnelle des assistantes sociales de l'époque. Elle va alors regrouper la majorité des diplômées d'Etat.


La protection de ce titre constitue d'ailleurs, toujours, l'un des principaux chevaux de bataille de l'Anas, très vigilante sur l'exercice illégal de la profession.

 

Distinctes des syndicats

 

L'objet principal de la plupart des associations professionnelles est donc de valoriser la profession qu'elles représentent, notamment auprès des acteurs institutionnels, y compris en participant à l'élaboration ou à la réforme d'un diplôme.

 

En général, ces organisations, bien distinctes des syndicats, ne proposent pas d'assistance juridique et n'accompagnent pas les salariés en cas de conflit avec l'employeur.

 

Des repères pour les professionnels

 

"L'Anas propose avant tout des repères pour les professionnels dans leurs pratiques et l'affirmation de leurs valeurs", précise son président actuel, Joran Le Gall, en rappelant que les acteurs de l'association s'engagent à titre bénévole.

 

Le fonctionnement des associations repose sur la coconstruction de leur positionnement avec leurs adhérents. Par exemple, l'Anas a mis en place des commissions "Etudiants" et "Jeunes professionnels", pour "rester proche de leurs préoccupations".

 

Faire entendre le terrain

 

"Nous souhaitons écrire ensemble les évolutions de notre profession, les colloques que nous organisons et nos groupes de travail fonctionnent ainsi sur l'interaction", assure pour sa part Serge Jentzer, président de l'Association nationale des cadres du social (Andesi) dont l'activité comprend, entre autres, une offre de formations et un service d'aide au recrutement.

 

"Il est essentiel que l'intention du national, les positions que nous défendons, se nourrissent des expériences de terrain", renchérit par ailleurs Christine Scaranello, présidente de l'association de conseillers et techniciens en économie sociale familiale France ESF.

 

Des organisations variées

 

Parmi les autres associations professionnelles du secteur, on peut citer l'Association des assistants de service social en milieu hospitalier et de la santé (AProSSHeS), la Fédération nationale des éducateurs de jeunes enfants (Fneje) ou encore l'Organisation nationale des éducateurs spécialisés (Ones).

 

Du côté des directeurs, se côtoient l'Association nationale des directeurs d'action sociale et de santé des départements et des métropoles (Andass), l'Association de directeurs et cadres de direction du secteur social, médico-social et sanitaire (ADC), le Groupement national des directeurs généraux d'associations du secteur éducatif, social et médico-social (GNDA)...

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

 

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager.

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter