Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Recruter un salarié handicapé : quelles précautions prendre ?

Recruter un travailleur handicapé implique de vérifier l'accessibilité des lieux. © Unsplash

Recruter un salarié handicapé : quelles précautions prendre ?

Le secteur social et médico-social est assujetti à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés. Comment s'y prendre ? Éclairage avec Ladapt et OETH.

 

Soigner l'offre d'emploi

 

Première étape à respecter pour un établissement soucieux de recruter un salarié handicapé : apporter un soin particulier à la rédaction de l'offre d'emploi.

 

Anne Festa, directrice associative et du développement à Ladapt, association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées, conseille ainsi de décrire très précisément les actions et les missions : y a-t-il des charges à porter ? Quels sont les horaires ? Des déplacements sont-ils prévus ?

 

"Tout cela va permettre à la personne en situation de handicap de savoir si elle peut se positionner", assure-t-elle.

 

Des canaux généralistes et spécialisés

 

Par ailleurs, s'il n'est pas légal de stipuler qu'un poste est réservé à un travailleur handicapé, "vous pouvez opter pour l'affichage d'une mention telle que 'poste ouvert aux personnes handicapées'", précise l'association OETH (obligation d'emploi des travailleurs handicapés). Mention qui "devra alors figurer sur toutes vos offres".

 

Outre les canaux classiques du type Pôle emploi – qui a aujourd'hui "un service dédié avec des personnes formées à l'accueil, à l'évaluation, et aux propositions de travail pour personnes en situation handicap", souligne Anne Festa –, l'annonce peut aussi être diffusée via des organismes spécialisés, à l'image de Cap emploi et de l'Agefiph.

 

Des structures qui sont en outre des lieux-ressources pour connaître les dispositifs de soutien et d'accompagnement pour l'emploi des personnes handicapées.

 

L'option de l'emploi accompagné

 

Ladapt a d'ailleurs développé une plate-forme intitulée Profil' screening où les personnes en situation de handicap peuvent déposer leur CV et les recruteurs leurs offres d'emploi. "Il y a également les missions locales qui peuvent repérer des jeunes en situation de handicap", ajoute Anne Festa.

 

Elle recommande aussi aux établissements de ne pas négliger l'option "emploi accompagné", dispositif introduit par la loi "Travail" du 8 août 2016, qui permet d'accompagner à la fois le recruteur et la personne en situation de handicap dans la prise de poste.

 

Valoriser les compétences

 

Enfin, en vue du bon déroulement de l'entretien, la représentante de l'Adapt préconise du "bon sens".

 

"Cela peut paraître évident, mais il vaut mieux vérifier que l'endroit où l'on convoque le candidat est accessible : ascenseur en état de marche, personne à l'accueil pour guider un candidat non voyant…", avance Anne Festa.

 

"Et, pendant l'entretien, plutôt que de demander aux gens ce qu'ils ne peuvent pas faire, les interroger sur leurs compétences, leur expertise, sur ce qu'ils peuvent faire". Une approche valorisante, qui met immédiatement la personne en confiance, assure-t-elle.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

En savoir plus

"Recruter et intégrer un travailleur handicapé", publication de l'association OETH, avec le soutien de Ladapt.

 

Vous trouvez ces conseils utiles ? Vous pouvez les partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter