Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Recrutement : quelles sont les questions interdites en entretien ?

Gaëlle Cassan @ DR

Recrutement : quelles sont les questions interdites en entretien ?

Avocate en droit social, conseil auprès d'employeurs de l'ESS, Gaëlle Cassan rappelle que, lors d'une embauche, certaines questions sont à éviter en entretien.

 

Gaëlle Cassan est avocate en droit social au sein du cabinet Picard Avocats, qui conseille et représente des employeurs du secteur de l'économie sociale et solidaire (ESS). Elle rappelle que lors d'une embauche, toutes les questions ne sont pas autorisées. Interview.

 

En entretien, le recruteur peut-il poser n'importe quelle question ?

Absolument pas. L'entretien de recrutement ne doit viser qu'un seul objectif : s'assurer que le candidat a toutes les qualités professionnelles requises pour occuper le poste à pourvoir.

 

L'échange doit nécessairement être en lien avec le poste ou l'évaluation des compétences du candidat. A-t-il suivi la bonne formation ? Quelles sont ses expériences professionnelles ? Qu'a-t-il réussi ou raté dans ses précédentes missions ? Pourquoi est-il intéressé par l'offre d'emploi ? Aime-t-il travailler en équipe ?

 

Peut-on s'intéresser à la vie privée du candidat ? 

Non, dans un recrutement, vous n'avez pas le droit d'opérer votre choix en fonction de la situation de famille du candidat, de son lieu de résidence, de son âge, de ses opinions politiques, syndicales ou religieuses. Ces éléments constituent des critères discriminatoires.

 

Néanmoins, dans quelques cas précis, le recruteur est autorisé à demander un extrait de casier judiciaire n° 3 si l'emploi le justifie.

 

Mais la charge de famille, le lieu de résidence, ça peut intéresser le recruteur.

Lorsqu'il décrit le poste, la formulation des questions est très importante. Le recruteur peut tout à fait insister sur les contraintes, les comportements attendus. Il peut par exemple souligner que le poste impose de travailler certains soirs ou le week-end, ou que la ponctualité est essentielle.

 

Le candidat pourra alors s'assurer que ces exigences sont compatibles avec son organisation familiale ou ses temps de transport. 

 

Et si le recruteur pose des questions sur ma vie privée ?

Vous pouvez refuser de répondre, même si ce n'est pas très adroit lors d'un entretien.

 

Mais vous pouvez aussi recentrer les échanges, en lui demandant en quoi ces questions de nature personnelle ont un lien avec le poste à pourvoir.

 

Si mon CV contient des informations personnelles, il peut s'y intéresser ?

A la marge, oui. Mais toujours dans un contexte professionnel.

 

Le recruteur peut, par exemple, vous demander ce que vous a apporté une expérience bénévole au sein d'une association.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

Si vous avez aimé cette interview, n'hésitez pas à l'envoyer à vos collègues !

 

Journaliste spécialisé