Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Etudiants en travail social : découvrez les bourses régionales

Les conseils régionaux peuvent attribuer des bourses aux étudiants des formations sociales. © Pixabay

Etudiants en travail social : découvrez les bourses régionales

Les conseils régionaux peuvent verser, sous conditions de ressources, des aides financières aux étudiants des formations sanitaires et sociales.

 

Compétence des régions

 

Depuis 2004, dans le cadre de la décentralisation, les conseils régionaux ont pour compétence le pilotage des formations sanitaires et sociales de leur territoire.

 

Les régions prennent ainsi en charge une partie du financement des organismes de formation et versent des aides directes aux étudiants et, selon le même principe, aux demandeurs d’emploi reprenant une formation dans le secteur sanitaire et social.

 

Aider les étudiants

 

"Le rythme des études en formation sanitaire ou sociale ne permet pas d'avoir un petit job", estime en effet Farida Adlani, vice-présidente de la région Ile-de-France chargée de la santé, de la famille et des solidarités.

 

"En versant des bourses, notre premier objectif est d'aider les élèves à poursuivre leurs études dans des conditions favorables". Pour l'année scolaire 2018-2019, l'Ile-de-France avait une file active de 9 003 boursiers pour un montant moyen de 3 010 euros annuels.

 

Quels métiers du secteur social

 

"Nous soutenons des élèves qui ont un fort potentiel d'intégration professionnelle – 90 % d'entre eux trouveront un emploi à l'issue de leur formation – et, indirectement, des filières qui ont des besoins importants de recrutement et des métiers peu valorisés", poursuit l'élue.

 

A la rentrée 2019-2020, pour les métiers du secteur social, la région Ile-de-France s'engageait à accorder une aide pour les formations suivantes : accompagnant éducatif et social, assistant de service social, éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants, conseiller en économie sociale et familiale, technicien de l'intervention sociale et familiale, moniteur éducateur.

 

Critères à étudier de près

 

Si les régions ont des critères d'attribution communs – sous conditions de ressources (de la famille ou de l'étudiant), agrément de l'établissement où se déroule la formation, être de nationalité française, ressortissant d'un pays de l'Union européenne ou étranger en situation régulière –, d'autres paramètres peuvent varier d'une région à l'autre, comme le choix des formations soutenues ou le montant de la bourse.

 

Il convient donc de se renseigner auprès de chaque conseil régional. Ces informations se trouvent en général facilement sur leurs sites Internet (par exemple, Formations sanitaires et sociales : quelles aides financières et pour qui ? pour la région Ile-de-France ou Formation santé-social : la choisir et la financer pour la région Auvergne-Rhône-Alpes).

 

Des sites qui permettent aussi de simuler le montant de ses droits. En général, en première année, la demande de bourse peut s'effectuer après l'entrée en formation.

 

Dispositifs à explorer

 

En dehors de ces bourses, les régions proposent aussi des mesures d'aides complémentaires, à explorer, encore une fois, sur chaque territoire. Ainsi, la région Ile-de-France a créé un fonds d'aide sociale pour les étudiants non boursiers et peut participer financièrement à l'acquisition d'une complémentaire santé.

 

Les étudiants ultramarins peuvent également prétendre en métropole à des dispositions spéciales. A noter, enfin, que ces aides régionales peuvent être cumulées avec d'autres aides à caractère social provenant des caisses d'allocations familiales (CAF), d'un centre communal d'action sociale (CCAS), etc.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

 

Vous trouvez cet article utile ? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter