Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Aide à domicile : l'ADMR lance une campagne de recrutement

L'ADMR doit recruter afin de pourvoir environ 10 000 postes dans l'aide à domicile. © ADMR / DR

Aide à domicile : l'ADMR lance une campagne de recrutement

Aide à domicile, aide-soignant, auxiliaire de vie sociale, TISF... L'ADMR, réseau de services à la personne, recrute et le fait savoir sur les réseaux sociaux.

 

Aide à domicile, TISF...

 

Aide à domicile, aide-soignant, auxiliaire de vie sociale, technicien de l'intervention sociale et familiale (TISF)... Premier réseau associatif national de services à la personne, avec près de 95 000 salariés sur tout le territoire français, l'ADMR recrute et cherche à le faire savoir ! 

 

Le 24 août, l'organisation a ainsi lancé, sur les réseaux sociaux, une campagne de communication visant à attirer des candidats pour les quelque 10 000 postes qu'elle doit pourvoir dans les prochains mois.

 

Avec ou sans diplôme

 

"Nos associations recherchent des profils variés", avec ou sans diplôme, souligne l'Union nationale des ADMR sur son site, "pour accompagner les seniors, les familles et la petite enfance, et les personnes vivant avec un handicap".

 

Parmi les différentes qualifications susceptibles d'intéresser les employeurs, la fédération cite, entre autres, les diplômes d'Etat d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS) ou d'aide médico-psychologique (DEAMP), le titre professionnel d'assistant de vie aux familles (ADVF), les bacs professionnels "accompagnement, soins et services à la personne" (ASSP) ou "services aux personnes et aux territoires" (SAPAT), le BEP sanitaire et social, etc.

 

Des compétences relationnelles

 

"Les métiers d'intervention à domicile sont des métiers qui nécessitent la maîtrise des savoirs et des gestes techniques", mais aussi "des compétences relationnelles", souligne l'ADMR sur son site. Ils requièrent en effet "de fortes capacités d'autonomie, d'écoute, d'adaptation et de prise de responsabilités".

 

Autant de qualités qui "s'acquièrent par la formation initiale et continue, mais pour lesquelles l'expérience est également essentielle".

 

Se démarquer des autres recruteurs

 

Certes, il n'est pas toujours facile, pour un recruteur, de se démarquer dans un secteur en tension comme l'est le champ médico-social, plombé par des conditions de travail parfois pénibles et par des salaires bas.

 

Pour séduire les candidats, le réseau décline, dans sa campagne 2.0, "10 bonnes raisons de rejoindre l'ADMR", parmi lesquelles figurent :

 

  • être fier de travailler pour une entreprise "pas comme les autres", avec des valeurs de solidarité, de respect… ; 
  • se sentir profondément utile, au service de personnes vulnérables (enfants, personnes âgées, personnes handicapées) ; 
  • développer ses compétences, tout au long de son parcours professionnel ; 
  • disposer de conditions matérielles améliorées (minimum d'heures assurées par mois, rémunération majorée les dimanches et jours fériés…) ;
  • toucher une indemnité kilométrique suffisante ;
  • etc.

 

Passer le message auprès des jeunes

 

Pour bien faire passer le message, notamment auprès des jeunes, c'est donc sur les réseaux sociaux que l'ADMR a choisi de s'exprimer, ce qui est une première pour ce réseau créé en 1945, qui reste encore souvent associé au monde rural (ADMR signifiait initialement Aide à domicile dans le milieu rural).

 

Aujourd'hui présents sur tout le territoire, ses adhérents sont en effet confrontés, comme l'ensemble des acteurs de l'aide à domicile, à des besoins élevés en matière de recrutement, en lien avec le vieillissement de la population mais aussi de ses salariés, qui l'amène à anticiper de prochaines vagues de départs à la retraite.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

En savoir plus

Aide à domicile : l'ADMR mise sur les réseaux sociaux pour recruter, article du Media Social (accès libre).

 

 

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager dans votre réseau !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter