Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Travail social et justice : lancement du recrutement de CPIP

Lancement de la première campagne de recrutement de conseillers pénitentiaires d'insertion. © Ministère de la Justice

Travail social et justice : lancement du recrutement de CPIP

Le ministère de la Justice a lancé le recrutement de plus de 350 conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP) en 2021, par voie de concours.

 

Un concours en 2021

 

La Chancellerie a lancé, le 4 janvier, sa première campagne pour le recrutement de 350 conseillers pénitentiaires d'insertion et de probation (CPIP), en application de la loi de mars 2019 de programmation pour la justice qui prévoyait la création de 1 500 postes dans les services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP) sur la période 2018-2022.

 

Pour l'année 2021, l'inscription au concours est ouverte jusqu'au 29 janvier, les épreuves d'admissibilité devant se dérouler les 25 et 26 février et les épreuves d'admission, du 17 mai au 4 juin.

 

Au carrefour du droit et du travail social

 

Au carrefour du droit et du travail social, les CPIP assurent des missions de lutte contre la récidive et de préparation de la réinsertion des personnes placées sous main de justice. Ils exercent en milieu fermé, dans les établissements pénitentiaires, et en milieu ouvert, dans les SPIP. 

 

"En prison, ils accompagnent les détenus dans leur parcours de peines et préparent les mesures d'aménagement de peine", précise le ministère dans son communiqué. Tandis qu'en milieu ouvert, "ils prennent une part essentielle à la réinsertion des personnes soumises à une mesure restrictive de liberté (bracelet électronique, TIG, placement extérieur…) et s'assurent qu'elles respectent les obligations fixées par l'autorité judiciaire".

 

Un travail partenarial

 

Les conseillers d'insertion et de probation évoluent au sein d'une équipe pluridisciplinaire qui comprend notamment des assistants de service social, des éducateurs, des psychologues et des coordinateurs culturels.

 

Ils sont aussi amenés à collaborer, entre autres, avec des partenaires œuvrant dans le champ de la réinsertion (Pôle emploi, les missions locales, structures d'hébergement, organismes de formation, etc.).

 

Une campagne de publicité

 

Pour soutenir cet appel à candidatures, l'administration pénitentiaire lance la première campagne publicitaire portant sur les conseillers pénitentiaires d'insertion et de probation, avec "pour ambition de mieux faire connaître au grand public le métier de CPIP et ses missions en faveur de la prévention de la récidive".

 

Elle s'appuie principalement sur deux affiches et une vidéo de 30 secondes.

 

 


Quatre voies d'accès au concours existent :

  • Le concours externe (ouvert aux personnes titulaires d'un diplôme de niveau bac+3 ou titre équivalent) ;
  • Le concours externe sur titres (ouvert aux personnes titulaires d'un diplôme de niveau bac+3 ou titre équivalent dans le domaine social ou éducatif) ;
  • Le troisième concours (ouvert aux personnes ayant une expérience professionnelle de cinq ans dans certaines activités garantissant un bon niveau d'expertise dans les domaines social et éducatif, voire d'expertise juridique, ou postes d'encadrement) ;
  • Le concours interne (ouvert aux fonctionnaires ou agents publics justifiant de quatre années d'exercice).

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

En savoir plus

Inscription au concours de CPIP.
Fiche métier des CPIP sur le site du ministère de la Justice.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager.

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter