Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Qualité de vie au travail : mieux vaut être en accord avec soi-même

Bien-être au travail, les conseils d'une assistante sociale formatrice en QVT. © DR

Qualité de vie au travail : mieux vaut être en accord avec soi-même

Comment se sentir bien au travail ? Les réponses de Géraldine Magnier, assistante sociale interentreprises et formatrice en qualité de vie au travail (QVT).

 

C'est quoi, l'essentiel pour être bien dans son travail ?

Etre en accord avec ses valeurs profondes. Au travail, vous avez besoin de sentir que ce que vous faites est en adéquation avec ce à quoi vous croyez. Si votre métier vous place en contradiction avec vos convictions, vos valeurs personnelles, il y a de très forts risques pour que, sur la durée, vous développiez de la souffrance au travail. 

 

C'est vrai dans tous les secteurs, y compris le médico-social. Travailler auprès de personnes handicapées, d'enfants maltraités ou de seniors malades, ce n'est pas neutre sur un plan personnel !

 

Peut-on se mentir à soi-même ?

On peut essayer, mais ça ne marche pas très longtemps. Quand on se lève le matin, on sait très bien si on a envie ou non d'aller au travail, si on s'y épanouit, si on s'y ennuie, si on y souffre. 

 

Etre fier de son travail, y trouver du sens, se sentir utile, ce sont des dimensions essentielles, qu'on ne peut se cacher à soi-même. Et qu'on ne peut cacher aux autres.

 

Quelles questions se poser avant de postuler ? 

Il faut essayer de se projeter dans le poste à pourvoir. Si vous décrochez cet emploi, qu'allez-vous y faire au quotidien ? Cette activité aura-t-elle du sens pour vous ? Aurez-vous les moyens de bien faire votre travail ? Pourrez-vous prendre des initiatives dans le cadre de vos missions ?

 

Voilà les questions que vous devez vous poser. Ces éléments sont essentiels. Et pourtant, beaucoup de candidats les ignorent. Porter toute son attention sur la rémunération, le nombre de jours de RTT et le montant des tickets restaurant, c'est une erreur car ce n’est pas ce qui vous garantira d’être épanoui dans votre nouveau poste !

 

Peut-on sentir si l'on est fait ou pas pour un poste ?

Je crois que oui. Il y a plein de manières de procéder. Vous pouvez, par exemple, chercher dans la presse locale des informations sur l'employeur qui recrute. Vous pouvez aussi poser des questions lors de l'entretien de recrutement.

 

En fait, il y a plein de petits signes qui peuvent vous aiguiller. Les locaux sont-ils accueillants ? Les gens sont-ils chaleureux ? L'ambiance semble-t-elle conviviale ? Le ressenti compte beaucoup, il faut savoir écouter sa petite musique intérieure.

 

Et si l'on n'est pas en position de force ?

Bien sûr, la situation personnelle du candidat compte beaucoup dans la capacité à accepter ou refuser une offre d'emploi. En début de carrière, quand on sort d'école, on peut se poser moins de questions car on a besoin d'emmagasiner des expériences, qu'elles soient réussies ou ratées.

 

Mais en milieu de carrière, il faut être davantage vigilant. Avec les années, on a appris ce qu'on aime ou qu'on déteste faire, on sait ce que l’on veut mais surtout ce que l’on ne veut plus, on connaît les environnements de travail dans lesquels on est à l'aise ou non.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

En savoir plus

Le site Internet de Géraldine Magnier.

 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le faire savoir !

 

Journaliste spécialisé

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter