Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Médico-social : une formation valorisant les agents de service

Des diplômés de la formation d'agent de service logistique et hospitalité à Toulouse. © DR

Médico-social : une formation valorisant les agents de service

Une formation certifiante proposée par l'organisme toulousain Format différence valorise le nouveau métier d'agent de service logistique et hospitalité (ASLH).

 

Des métiers invisibles

 

Cette formation de niveau V s'adresse aux personnels chargés de l'hygiène des locaux, de la cuisine et la logistique, aux veilleurs de nuit et aux chauffeurs.

 

"Des métiers invisibles sur le plan institutionnel et pourtant essentiels car ils sont garants de la qualité de vie des personnes accueillies et des salariés", souligne Lolita Perez, directrice de l'organisme de formation Format différence, créé à Ramonville-Saint-Agne près de Toulouse (Haute-Garonne) par l'association Agir, soigner, éduquer, insérer (Asei).

 

Une profession féminine

 

Cette psychologue sociale, du travail et des organisations a œuvré pendant plusieurs années à la reconnaissance de cette profession. "A l'origine, la Fehap avait mis en place une formation de 120 heures pour ces femmes, majoritaires dans ces métiers, qui arrivaient sans diplôme et donc ne rentraient pas dans les critères de la grille de la convention 51", rappelle-t-elle.

 

Mais cette formation tombe progressivement en désuétude et Lolita Perez décide de la consolider en 2009. "Une scène m'avait marquée : en vacances scolaires dans un Itep désert, une femme nettoyait les locaux et une petite fille venue avec ses parents pour un rendez-vous a foncé vers elle, très heureuse de la voir. Au bout de ce couloir, ce n'était pourtant pas une éducatrice".

 

Une certification innovante

 

Déposée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et reconnue par un titre national en décembre 2018, la formation a reçu en 2017 le prix de l'innovation de la Fehap.

 

Pendant 147 heures sur un an, ces professionnels se spécialisent sur la connaissance du handicap et de ses conséquences dans la vie quotidienne, sur la notion d'accompagnement dans le secteur médico-social et sur leur place au sein du système.

 

Prise de parole et écrit professionnel

 

"Nous les entraînons à la prise de parole et à l'écrit professionnel, afin qu'ils puissent poser dans les cahiers de liaison ce qu'ils ont vu et ce qui leur paraît important sur l'état de la personne. Cette démarche leur permet d'être légitimes et entendus par les équipes éducatives et soignantes", poursuit Lolita Perez. Le but : leur donner une vraie place dans le processus d'accueil et d'accompagnement.

 

Près de 90 ASLH ont été formés depuis 2016 et travaillent dans tous types d'établissements sociaux et médico-sociaux. Les personnes ayant suivi la formation avant son officialisation peuvent également s'inscrire à la certification.

 

Répondre aux enjeux du recrutement

 

"L'obtention de ce titre est une courte échelle : nous ouvrons des passerelles vers d'autres métiers, comme ceux de l'hôtellerie, car en France on ne peut rien faire sans un niveau 5 minimum", affirme Lolita Perez. 

 

Elle ouvre aussi des opportunités pour le secteur du vieillissement et ses enjeux de recrutement. "Les ASLH ont la légitimité pour travailler en Ehpad, d'autant qu'elles sortent de la formation avec le diplôme de sauveteur secouriste du travail (SST) : elles ont donc le droit de s'occuper des personnes et c'est une vraie différence avec les agents des services hospitaliers (ASH)".

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

En savoir plus

Fiche RNCP de la nouvelle certification ASLH.
Programme de la formation (PDF), à télécharger sur le site de Format différence.

 

 

Vous trouvez cette info intéressante ? N'hésitez pas à la partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter