Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Médiateur familial

©Adobe Stock

Médiateur familial

Le médiateur familial est un professionnel chargé d'aider les familles à gérer conflits et ruptures.

 

Missions du médiateur familial

 

Le médiateur familial met en oeuvre des médiations dans le champ de la famille (toutes les modalités d’union sont prises en compte : mariage, concubinage, PACS).

 

Il peut être fait appel à lui en cas, par exemple, de divorce, de décès, de conflits et ruptures de communication entre les membres de la famillle.

 

Tiers impartial et indépendant, le médiateur familial doit faciliter le dialogue et les échanges entre les protagonistes. L'objectif ? Les amener à co-construire un accord mutuellement acceptable, prenant notamment en compte les besoins des enfants s'il en ont. 

 

Le médiateur familial est souvent amené à collaborer avec d’autres professionnels sanitaires, administratifs, juridiques, etc.

 

Où travaillent les médiateurs familiaux ?

 

Les médiateurs familiaux exercent au sein d’associations sociales ou familiales, de médiation familiale, d’organismes comme les caisses d'allocations familiales, de collectivités locales. Il est également possible d'exercer en libéral.

 

Salaire d’un médiateur familial

 

Dans le secteur associatif, seule la convention collective de l’aide à domicile reconnaît pour l’heure le métier, avec un salaire allant de 1 974 euros en début de carrière à 2 646 euros en fin.

 

Pour les médiateurs familiaux travaillant dans un service relevant de la convention collective de 1966 et qui possèdent le DEMF (voir ci-dessous), la Fédération nationale de la médiation et des espaces familiaux (Fenamef) recommande un salaire allant de 2 447 à 2 895 euros.

 

Comment devenir médiateur familial ?

 

Le diplôme d’État de médiateur familial (DEMF) est de niveau II. Il n’est pas obligatoire, sauf pour travailler dans un service conventionné par les caisses d’allocations familiales.

 

Les candidats à la formation sont admis sur dossier et entretien. Ils doivent :

  • être titulaires d’un diplôme national de travail social ou sanitaire ou paramédical au moins de niveau III ou de niveau II en droit, psychologie ou sociologie ;
  • ou détenir un diplôme de niveau III au moins et justifier de trois ans d’expérience dans l’accompagnement familial, social, sanitaire, juridique, éducatif ou psychologique.

 

La formation, qui s'étale sur 3 ans au maximum, dure 595 heures, dont 105 heures de stage. Les candidats qui ont déjà un diplôme de niveau II en droit, psychologie ou sociologie sont dispensés de l’unité de formation et de l’épreuve de certification correspondant à ces disciplines. Des allégements peuvent aussi être accordés aux autres candidats en fonction de leur cursus antérieur.

 

La formation est accessible en formation initiale, en cours d’emploi ou dans le cadre de la VAE.

 

En savoir plus

 

la fiche métier de l'Unaforis.

Fédération nationale de la médiation familiale (Fenamef).

Association pour la médiation familiale.  

 

Vous trouvez cette fiche utile ? Alors n'hésitez pas à la partager sur vos réseaux !

Journaliste

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter