Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Formations sociales : comment devenir moniteur-éducateur

La formation au DEME comprend des stages pratiques, pour apprendre ce métier de terrain (image d'illustration). © Adobe Stock

Formations sociales : comment devenir moniteur-éducateur

Comment devenir moniteur-éducateur ? Quelle est la formation ? Quels sont les contours de ce métier, proche de celui d'éducateur spécialisé ?

 

Quelles qualités pour ce métier ?

 

Les moniteurs-éducateurs sont rarement au chômage. "C'est une filière qui a une excellente employabilité", assure Blandine Dault, responsable de formation moniteur-éducateur à l'IRTS de Nouvelle-Aquitaine.

 

Ces professionnels travaillent majoritairement dans des établissements médico-sociaux "tels que les internats, foyers, établissements et services d'aide par le travail, maisons d'accueil spécialisées, instituts médico-éducatifs", explique la direction générale de la cohésion sociale (DGCS, ministère des Solidarités et de la Santé).

 

S'engager dans cette voie requiert un certain nombre d'aptitudes telles que la disponibilité, l'investissement personnel, la recherche du contact humain, la patience, l'attention, l'ouverture d'esprit, le bon équilibre émotionnel et le sens pratique.

 

Accompagner la vie quotidienne

 

De fait, le métier de moniteur-éducateur est un métier de terrain, proche de celui de l'éducateur spécialisé mais à un niveau de qualification moindre : accessible aux candidats sans le bac, la formation au diplôme d'Etat de moniteur-éducateur (DEME) est plus courte que celle qui mène au DEES (deux ans contre trois).

 

"C'est un métier d'accompagnement de publics divers – enfants, adolescents, personnes âgées… – en difficulté sur le plan social, éducatif ou du handicap", explique Blandine Dault. Et cette intervention "s'effectue au plus près des personnes, en s'appuyant sur les actes de la vie quotidienne (repas, animation, sortie, activité physique…)".

 

Une formation très pratique

 

Ce qui explique que la formation au DEME (de niveau IV) comprenne de nombreuses heures pratiques, en stage : 980 heures pour 950 heures de cours théoriques, couvrant quatre domaines de compétences.

 

Le plus important (400 heures) concerne l'accompagnement social et éducatif spécialisé, avec des enseignements centrés sur la connaissance des publics et de leurs problématiques.

 

"Les étudiants vont développer des compétences sur la psychologie, les différentes formes de handicap, la psychopathologie, la sociologie, l'anthropologie…", illustre Blandine Dault.

 

Conduire un projet éducatif

 

Le deuxième domaine de compétences concerne la participation à l'élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé.

 

Les futurs moniteurs-éducateurs doivent en effet être en mesure, à l'issue du cursus, "d'observer la personne dans son environnement, d'en rendre compte et de participer à l'élaboration du projet de vie de la personne", précise la formatrice.

 

"Durant leur formation, ils vont apprendre à construire une posture d'étayage et de repère pour les publics accompagnés", complète-t-elle. La formation comprend, enfin, des modules qui ont trait au travail en équipe pluriprofessionnelle et à l'implication dans les dynamiques institutionnelles.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

La fiche métier de moniteur-éducateur.

 

Les articles :

 

En savoir plus

La fiche métier de la DGCS
La fiche métier de l'Unaforis.

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Merci de le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter