Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Formations sociales : bien se préparer au passage devant un jury

Les étudiants en travail social doivent s'entraîner pour leurs passages à l'oral devant un jury. © Adobe Stock

Formations sociales : bien se préparer au passage devant un jury

Au cours de leur formation, les étudiants en travail social passent plusieurs oraux devant un jury, ce qui implique de bien anticiper les attendus de ces examens.

 

 


Toutes nos offres d'emploi


 

 

Un oral qui se construit

 

C'est par un oral que nombre d'étudiants en travail social vont intégrer ces filières, notamment toutes celles qui sont désormais accessibles via Parcoursup (les diplômes d'Etat d'assistant de service social ou d'éducateur spécialisé, par exemple).

 

Mais c'est surtout la présentation de leur mémoire de fin d'études devant un jury qui inquiète les futurs professionnels. Or ce "grand oral" se construit tout au long du cursus, en cours et en stage, en s'exerçant à échanger avec les formateurs et avec les professionnels en activité.

 

Passer devant un "jury blanc"

 

Formateur à l'Institut régional du travail social (IRTS) de Paris-Parmentier, Philippe Fabry l'assure : "On peut progresser à l'oral, il n'y a pas de fatalité".

 

Ses conseils pour y parvenir ? Participer aux animations proposées par l'école, aux examens face à un "jury blanc", bien sûr, mais aussi aux séances dédiées au travail de l'écrit, qui permettent de gagner en aisance et en vocabulaire.

 

Ne pas hésiter non plus, dès le début du cursus, à parler avec son formateur tuteur de ses faiblesses à l'oral pour envisager des solutions.

 

Des attendus à connaître

 

"Les notes à l'oral et à l'écrit, qui servent à valider les domaines de compétences, sont compensables entre elles", rassure aussi Johan Kurtz, également formateur à l'IRTS Parmentier. "Et tout au long du parcours, il y a régulièrement des secondes chances pour rattraper une mauvaise note".

 

"Il n'y a pas de question piège lors du passage devant un jury", souligne-t-il encore. "Les attendus sont clairement développés dans les référentiels de certification, des informations accessibles à tous et à analyser avec son formateur tuteur." De même, la grille d'évaluation suivie par les jurys est consultable en amont.

 

Des jurys hétérogènes

 

Pour l'oral de dernière année, les jurys sont composés de professionnels venant d'univers différents : formateurs, professionnels de terrain, universitaires… Une recherche d'équilibre correspondant au principe de la formation en alternance, qui mêle pratique et théorie.

 

"Cette composition hétérogène doit rassurer les étudiants", estime Philippe Fabry. Néanmoins, il faut avoir en tête que l'on peut se retrouver face à des professionnels de tout secteur (protection de l'enfance, lutte contre l'exclusion…), d'où l'intérêt de varier ses domaines de stages afin d'être le plus à l'aise possible.

 

En posture de professionnel

 

"Sur trente minutes d'examen, dix sont consacrées à la présentation du mémoire et les vingt restantes aux questions-réponses", rappelle Johan Kurtz. Il est donc important de se préparer à échanger avec les différents membres du jury en adoptant une "posture de professionnel" plutôt que de tenter de placer du par cœur.

 

"On attend de l'étudiant qu'il ait appris à soutenir son point de vue et à valoriser son parcours", complète Philippe Fabry. "Ce qui séduira un jury", confie enfin le formateur, "c'est le discours d'une personne qui explique ce qu'elle a mis en action pour progresser dans telle ou telle compétence et ce qu'elle compte initier à l'avenir, dès son premier poste".

 

 


Voir toutes nos offres d'emploi


 

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

 

Vous trouvez ces conseils intéressants ? Merci de les partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter