Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Assistante sociale : pourquoi travailler en entreprise ?

© Adobe Stock

Assistante sociale : pourquoi travailler en entreprise ?

Exercer dans un service social du travail ? Trois assistantes sociales nous expliquent pourquoi elles ont choisi d’accompagner des salariés en entreprise.

 

Diversité du travail social en entreprise

 

Assistant social d’entreprise ? Durant sa formation, Laura Collignon, une professionnelle de 28 ans, avait à peine entendu parler de cette spécialité. Après deux années à ce poste, elle en apprécie toute la diversité.

 

Recrutée par un service social inter-entreprises à Metz, elle peut "intervenir dans des secteurs variés", de la grosse usine à la fonction publique, ainsi que "sur des problématiques très diverses", liées au travail comme à la santé, au budget…

 

Pour sa part, Aurélie Demaillat, 35 ans, exerce dans deux entreprises de Charente, et savoure elle aussi cette "polyvalence de catégorie""Et le public salarié n’a pas accès aux aides sociales habituelles, telles que le RSA", souligne-t-elle : il faut donc savoir "créer des outils" adaptés, par exemple contre un endettement.

 

Droit du travail

 

Il reste qu’en entreprise abondent, évidemment, les problématiques de salariés… "Nous intervenons rarement auprès de sans-abri", illustre Véronique Bossard, 58 ans, dans le Val de Marne.

 

"En revanche, nous faisons face à de la souffrance au travail, nous aidons des personnes en grandes difficultés à se maintenir en poste, nous accompagnons les mobilités, par exemple par l’accès au logement, ou nous anticipons des licenciements ou des départs à la retraite…" Voilà qui suppose des compétences en droit du travail.

 

Une forte autonomie

 

En outre, ce service social particulier exige une forte autonomie. Car la plupart de ces assistants sociaux interviennent seuls dans leurs entreprises, "sans la proximité de collègues", comme le regrette Laura Collignon.

 

Et pourtant, consulter "un assistant social est encore tabou" : il faut donc savoir communiquer sur ses permanences auprès des salariés. Il importe de "ne pas se replier sur soi-même", conseille donc Véronique Bossard. "Il faut savoir être proche du service des ressources humaines, aussi bien que des délégués du personnel, et de la direction !"

 

Secret professionnel

 

En somme, comme le résume Aurélie Demaillat, ces travailleurs sociaux se retrouvent dans une "position centrale", à l’équilibre entre les soucis des salariés et les contraintes de l’employeur. Dès lors, intervenir comme prestataire extérieur "facilite le respect du secret professionnel", ajoute Véronique Bossard.

 

Mais qu’ils soient intégrés dans l’entreprise, ou salariés d’un service social externe, ces assistants sociaux ont un autre atout par rapport à leurs collègues fonctionnaires : leurs salaires sont souvent plus attractifs…

 

 

Voir les offres d'emploi Assistante sociale.

 

Voir aussi

La fiche métier Assistant de service social.

 

Les articles :

 

Vous avez apprécié cet article ? N'hésitez pas à l'envoyer à vos collègues !

Journaliste spécialisé