Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article TCAPSA : un métier pour accompagner les proches aidants

© Adobe Stock

TCAPSA : un métier pour accompagner les proches aidants

TCAPSA : six lettres qui signifient technicien coordinateur de l’aide psychosociale à l’aidant. Un métier auquel on peut se former à Bordeaux depuis 2010.

 

Aider les aidants


Ils seraient entre 8 et 11 millions à accompagner un proche malade, en situation de handicap ou de dépendance : énoncée comme l’objectif numéro 1 dans le plan Alzheimer 2008-2012, la nécessité d’apporter un soutien accru aux aidants – dont le rôle a été reconnu par la loi de l’adaptation de la société au vieillissement – se pose de plus en plus comme un enjeu de santé publique.

 

C'est le rôle des techniciens coordinateurs et techniciennes coordinatrices de l’aide psychosociale à l’aidant.

 

Mission principale

 

"La mission principale du TCAPSA est la prévention et l’accompagnement", explique Valérie Bergua, co-responsable de la licence professionnelle TCAPSA créée en 2010 au sein de l’université de Bordeaux et seule formation, à l’heure actuelle en France, à former ces professionnels. "Le ou la TCAPSA doit savoir évaluer les besoins et les difficultés des aidants, repérer les risques d’épuisement et proposer l’aide et l’accompagnement adaptés qui va être traduit dans un plan d’accompagnement psycho-social à l’aidant".


Il ou elle doit par ailleurs "connaître le maillage territorial sanitaire et social [ainsi que] les missions spécifiques des professionnels et structures", détaille l’université de Bordeaux. Le TCAPSA est en effet amené à jouer un rôle de coordination entre tous ces intervenants, l’aidant et le proche aidé.

 

Conditions d’exercice

 

Une partie des TCAPSA formés à Bordeaux exercent dans des structures ciblées, à l’image des ESAD (équipes de soutien aux aidants à domicile), ou dans le cadre de dispositifs spécifiques à la maladie d’Alzheimer tels que les MAIA (méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soin dans le champ de l’autonomie). Ils peuvent également travailler dans des établissements et services des champs sanitaire et médico-social (enfance, handicap, personnes âgées…), des associations et entreprises d’aide à la personne, des organismes de protection sociale…


Ils seraient environ une centaine actuellement, "sachant que les diplômés de la licence professionnelle, notamment des premières promotions, n’ont pas tous été embauchés sous le titre de TCAPSA", relève Valérie Bergua.

 

Bientôt en Guadeloupe

 

La licence professionnelle TCAPSA est ouverte aux titulaires d’un bac + 2 minimum, en formation initiale et continue.

 

"Nous avons beaucoup de professionnels issus du secteur sanitaire ou du médico-social, notamment des titulaires du BTS SP3S [Services et prestations des secteurs sanitaire et social], mais aussi des assistantes de service social en formation continue, des titulaires de licence de psychologie ou de sociologie…", illustre Valérie Bergua. Avant de préciser qu’une formation similaire sera proposée en Guadeloupe à la rentrée 2019. 

 

 

Vous avez apprécié cet article ? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !
 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter