Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Précarité énergétique : où former les travailleurs sociaux ?

© Adobe Stock

Précarité énergétique : où former les travailleurs sociaux ?

Comment améliorer la réponse des travailleurs sociaux aux demandes d'aide face à la précarité énergétique ? En se formant, y compris sous l'angle technique.

 

Une demande d'aide en hausse

 

Les travailleurs sociaux font face à une hausse de la demande d'aide contre la précarité énergétique, qui concerne sept millions de Français dépensant plus de 8 % de leurs revenus pour payer les factures d'énergie de leur logement.

 

Un chiffre stable mais d'autant plus conséquent, selon l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), que les dettes des ménages concernés auraient tendance à être plus élevées.

 

Un manque de formation

 

Pour mieux agir, en urgence ou de manière préventive, les travailleurs sociaux – qu'ils travaillent au sein d'associations, d'un CCAS ou pour un bailleur social – peuvent se former en cours d'emploi à cette problématique, qui comporte des éléments techniques.

 

En effet, à l'heure actuelle, la formation initiale des conseillers en économie sociale familiale (CESF) est la seule du travail social à aborder cette question.

 

A qui s'adresser ?

 

Parmi les acteurs ressources, on trouve l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et diverses associations spécialisées : le Cler-Réseau pour la transition énergétique, les Compagnons bâtisseurs ou le Réseau des acteurs de la pauvreté et de la précarité énergétique dans le logement (Rappel), notamment animé par le Cler et l'association Solibri.

 

Basée dans le Vaucluse, cette dernière propose ainsi une formation intitulée "Les travailleurs sociaux face à la précarité énergétique : comprendre et agir".

 

S'y retrouver dans le "maquis des dispositifs"

 

Ce module de trois jours vise donner les informations de base sur la précarité énergétique, savoir poser un diagnostic, transmettre les éco-gestes et réorienter les foyers en difficulté", détaille Claire Bally, responsable de projets à Solibri.

 

De fait, il est important de maîtriser les notions de base ou les éco-gestes pour, par exemple, animer des ateliers collectifs (une autre formation Solibri).

 

Mais l'essentiel reste de "bien connaître les ressources locales et nationales en matière d'aide financière pour régler des factures ou engager des travaux afin d'adresser le foyer au bon interlocuteur selon, par exemple, qu'il est locataire ou propriétaire", insiste Claire Bally, qui n'hésite pas à parler de "maquis des dispositifs et des aides" en la matière.

 

Mobiliser un binôme social/technique

 

Sur le terrain, le travailleur social intervient parfois en binôme avec un agent chargé de l'aspect technique de l'intervention.

 

"Le binôme peut alors réaliser un diagnostic sociotechnique de la situation (état des lieux, étude de la consommation, des factures…), et ainsi avoir une approche complète", précise Claire Bally.

 

A cet égard, Solibri propose, là encore, une formation spécifique : "Réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique", également dispensée par d'autres associations en France (liste des organismes formateurs).

 

En chantier à Saint-Nazaire

 

Au CCAS de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), enfin, les travailleurs sociaux – assistants de service social et CESF – travaillent avec un agent administratif qui a reçu une formation spécifique pour réaliser des visites à domicile.

 

"Si lors de cette visite, une problématique sociale a été identifiée, comme un fort isolement, notre rôle va être de nous assurer que la personne a un travailleur social de référence ou encore de contacter la famille. En bref, remettre la personne sur des rails", témoigne Dominique Jentet, assistant de service social.

 

 

Voir les offres d'emploi.

 

Voir aussi

Les fiches métiers.

 

Les articles :

 

En savoir plus

Site de l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE).
Site de l'Ademe.
Annuaire des formations sur le site du Cler et catalogue 2019 des formations du Cler.
Programme Slime (service local d’intervention pour la maîtrise de l’énergie).
 

Journaliste spécialisée