Le Media Social Emploi
Le Media Social
Image de l'article Accompagnant éducatif et social : un diplôme, trois spécialités

La formation des AES leur permet de travailler auprès de personnes vulnérables, âgées ou handicapées. © Adobe Stock

Accompagnant éducatif et social : un diplôme, trois spécialités

Que ce soit à domicile, en établissement ou à l'école, tous les métiers de l'accompagnement ont leur formation : le diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social (DEAES).

 

Un gage de compétences

 

Créé en 2016, en fusionnant le DEAVS et le DEAMP, le diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social (DEAES), de niveau V, est un gage de compétences dans tous les métiers de l'accompagnement.

 

Pour l'employeur, le DEAES garantit la professionnalisation du salarié recruté, qui peut pour sa part prétendre à un certain niveau de rémunération, dans un secteur où les salaires dépendent beaucoup des conventions collectives.

 

Accès à la formation

 

Aucun diplôme n'est exigé pour accéder à la formation mais les candidats doivent passer une épreuve écrite d'admissibilité, suivie d'une épreuve orale d'admission.

 

Il est possible de bénéficier d'une dispense de l'épreuve écrite si l'on est titulaire d'un diplôme de niveau IV (baccalauréat, brevet professionnel...) ou de certains diplômes du secteur social et médico-social (DE d'assistant familial ou d'aide-soignant, BEP "carrières sanitaires et sociales", BEPA "service aux personnes", CAPA "services en milieu rural", etc.), pour accéder directement à l'oral devant un jury composé d'un formateur et d'un professionnel.

 

Motivation pour la profession

 

"Nous vérifions l'aptitude et la motivation du candidat pour la profession", explique Marie-Christine Thumser-Henner, responsable du pôle médico-social de proximité, en charge de la formation des AES à l'Institut régional du travail social (IRTS) de Lorraine. "Cela peut être aussi l'occasion de repérer une éventuelle incompatibilité avec l'exercice professionnel, par exemple une trop grande fragilité".

 

Accompagner au quotidien des personnes vulnérables, âgées ou handicapées requiert en effet un certain nombre d'aptitudes : "Des qualités relationnelles, bien sûr, mais aussi de la patience, de l'empathie, de l'ouverture, de la curiosité, le sens des responsabilités et la capacité à travailler en équipe", souligne la responsable pédagogique.

 

Une formation très pratique

 

Le cursus se déroule sur une période de 12 à 24 mois et comprend 504 heures d'enseignement théorique et 840 heures de stage pratique, réparties en quatre domaines de formation :

 

  • Se positionner comme professionnel dans le champ de l'action sociale ;
  • Accompagner la personne au quotidien et dans la proximité ;
  • Coopérer avec l'ensemble des professionnels ;
  • Participer à l'animation de la vie sociale et citoyenne de la personne.

 

"Il y a une grand part de travaux pratiques avec des mises en situation et l'utilisation de matériel pour aborder l'ergonomie", précise enfin Marie-Christine Thumser-Henner, de l'IRTS de Lorraine.

 

Des passerelles entre les métiers

 

Les enseignements du DEAES comportent enfin un socle commun et trois spécialités, correspondant aux champs d'intervention possibles des AES :

 

  • Accompagnement de la vie à domicile ;
  • Accompagnement de la vie en structure collective (par exemple, en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ou en instituts médico-éducatifs) ;
  • Accompagnement à l'éducation inclusive et à la vie ordinaire : pour les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH).

 

Ce diplôme permet en effet, au moins en théorie, de faciliter les passerelles entre les différents métiers de l'accompagnement. Mais, de facto, la plupart des étudiants s'orientent vers la filière "établissement" au détriment de la filière "à domicile", secteur qui peine à recruter des AES.

 

 

Voir nos offres d'emploi.

 

Voir aussi

La fiche métier d'AES.

 

Les articles :

 

 

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager !

 

Journaliste spécialisée

Toute l'actualité par email

Inscrivez-vous à la newsletter